- presse-communiques

Les Rendez-vous de la culture : les premiers résultats, une nouvelle étape

A Saint-Nazaire, la culture est riche, dense et diversifiée. L’équipe municipale, qui place la politique culturelle au cœur de son action, a souhaité rester à l’écoute des nouveaux défis qui se présentent et être perpétuellement en mouvement pour  nourrir la vitalité et l’originalité qui caractérise la culture à Saint-Nazaire.

Convaincue que la découverte et que la contribution aux arts, au patrimoine et à la connaissance sont de formidables leviers d’émancipation individuelle et collective mais aussi d’ouverture à l’autre et au monde, elle a ouvert au printemps 2016, avec les Rendez-vous de la culture, une concertation avec les habitants et les acteurs locaux. L’objectif de cette démarche : confronter ses ambitions à tous ceux qui font et qui vivent la culture pour réaffirmer les fondamentaux de la politique culturelle nazairienne et impulser de nouvelles dynamiques collectives.

La nouvelle politique culturelle de la Ville de Saint-Nazaire, qui constitue l’un des moteurs de la transition de la ville, a fait l’objet d’une délibération cadre en juin 2017. Parallèlement, les Rendez-vous de la culture ont permis de continuer à recueillir de très nombreuses contributions dans le cadre d’une large concertation auprès de plus de 1 200 personnes : habitant.e.s, acteurs culturels et associations.  Plusieurs objectifs, propositions et engagements ont émergé de cette démarche. 
Une nouvelle étape s’engage aujourd’hui. Elle va permettre de faire le point sur les avancées et de continuer les échanges autour de la mise en œuvre des propositions.  Chacun est de nouveau invité à participer à une rencontre ce lundi 19 novembre à 18h30 au cinéma Jacques-Tati

Parmi les dossiers travaillés en 2018 et à venir en 2019 : des ateliers d'artistes, la refonte du système de bourses, le devenir des bains douches du centre-ville, l’art dans l’espace public, le Label ville d'art et d'histoire, la pleine activation des Parcours d'éducation artistique et culturelle, la labellisation du Grand Café, etc.

Pourquoi la Ville de Saint-Nazaire a souhaité s’engager dans cette démarche ?

« Une ville est un organisme vivant, toujours en mutation, en évolution, toujours en tension pour son développement, parfois sa survie, cela dans un temps assez long. Les transformations d’aujourd’hui impacteront la « transformation silencieuse », souterraine de la ville. Les conséquences de ces transformations influeront sur la ville de demain, les modes de vie dans l’espace urbain, le vivre ensemble et le « bien-être » dans la cité. » Jean-Louis Bonnin, consultant associé au cabinet Décisions Publiques qui a accompagné la démarche des Rendez-vous de la Culture

Pour la Ville de Saint-Nazaire, Les Rendez-vous de la culture doivent contribuer à faire faire émerger un nouveau souffle en étant plus attentif que jamais aux Nazairien.ne.s, à la place de la culture et de l’art dans l’épanouissement de chacun. Il s’agit également de développer un nouvel imaginaire, des récits pour une ville toujours en transformation, soucieuse de valoriser ses patrimoines spécifiques, fière de ses savoir-faire, de l’expression des artistes dans la ville, de ses espaces publics. La Ville souhaite également réfléchir conjointement avec les habitant.e.s et les acteurs culturels à l’accueil, à l’accompagnement, à l’implantation et à la formation d’artistes, de créatifs, de collectifs sur le territoire pour favoriser leur développement, pour dynamiser la créativité du territoire, pour créer du lien et de la médiation, tout particulièrement avec la jeunesse,  les relectures de l’environnement urbain et du littoral.

Enfin, il s’agit d’affirmer la place et le rôle de Saint-Nazaire dans la dynamique d’un territoire d’agglomération, de bassin de vie et de métropole d’équilibre, complémentaire, solidaire entre Nantes et Saint-Nazaire, ouvert au monde et aux enjeux internationaux.

De nouvelles orientations pour la culture à Saint-Nazaire se mettent en place et continuent de se dessiner. L’objectif est bien de faire de la culture l’un des moteurs de la transition de la ville de Saint-Nazaire.

Une nouvelle politique culturelle qui commence déjà à être mise en œuvre

Après deux ans de concertation et l’adoption d’une délibération cadre, la démarche « Les Rendez-vous de la culture » engage une nouvelle étape qui, sur la base des orientations de la délibération, permettra, sur la base des premières actions engagées, de continuer à améliorer les modes et les méthodes de travail, de continuer à inciter au partage culturel, au développement des pratiques des habitants, à la diffusion des savoirs, de la culture scientifique, technique et industrielle, à la valorisation du patrimoine. Mais aussi, d’accompagner la présence des créatifs dans la ville et enfin, de structurer et de développer les interventions dans l’espace public.

  • Travailler ensemble et autrement : en renforçant la gouvernance et la concertation, en se réorganisant au sein de la Ville et avec les partenaires  et en  partageant les savoirs, les expériences et les projets.       
    D’ores et déjà, le renfort de l’information et de la concertation a été réalisé avec les Rendez-vous de la culture et les Ateliers participatifs qui se poursuivront dans les prochains mois. Le développement des collaborations avec les habitant.e.s a aussi été renforcé notamment par le biais du Conseil nazairien de la jeunesse, La Source et les conseils de quartier et citoyens. Une collaboration renforcée également avec les associations dans le cadre du Conseil du Patrimoine (qui rassemble autour de la candidature Ville d’Art et d’Histoire 6 associations du territoire : Aremor, Les Vieux Gréements, Groupe Archéologique, Je me souviens, Histoire et culture). Elles participent à la définition des orientations et nourrissent le dossier de la candidature).
    Enfin, un conventionnement triennal d’objectifs et de moyens a été mis en place. Mi 2019, l’organisation de la Direction de la Culture sera réformée.
  • Inciter au partage culturel et développer les pratiques des habitants : en déployant des Parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) au sein des vingt groupes scolaires publics, en facilitant l’accès aux œuvres et contenus culturels dans leur diversité, en augmentant et en valorisant la contribution et la pratique créative des habitants. Enfin, en soutenant et en accompagnant les initiatives citoyennes des habitants.
    Le déploiement des PEAC au sein des vingt groupes scolaires publics est aujourd’hui effectif (plus de 5000 élèves des classes maternelles et primaires chaque année soit : 20 groupes scolaire publics, 10 structures culturelles partenaires, 50 projets par an impliquant 20 artistes et 30 médiateurs), tout comme le renfort de l’accompagnement aux initiatives citoyennes, jeunesse et étudiantes  (La Source, Conseil de Quartier…) et la poursuite des expérimentations autour des services et actions sur  les temps libres (pause méridienne, week-end, vacances  scolaires, etc.). Enfin, le diagnostic des pratiques amateurs a été réalisé.
    Dans les mois qui viennent la Ville de Saint-Nazaire lancera la consultation des entreprises pour l’extension du Conservatoire et la réflexion relative au  nouveau projet de l’établissement.
  • Partager les savoirs, les patrimoines, la culture scientifique, technique et industrielle : en donnant accès et en contribuant aux biens de la connaissance, en dynamisant la politique patrimoniale pour valoriser et s’approprier la ville et en portant la culture scientifique et technique comme un marqueur du territoire.
    D’ores et déjà, les outils et services numériques au sein des établissements comme la salle Des Clics à la Médiathèque (qui rencontre un vrai succès, accueille plus de 200 joueurs différents de jeux vidéo et a organisé plus de soixante événements en 2018), ont été développés, l’inventaire général du patrimoine s’est poursuivi, tout comme la rédaction du dossier de candidature de labellisation Ville d’Art et d’Histoire. Par ailleurs, un groupe de travail autour de la culture scientifique, technique et industrielle a été lancé au sein de la collectivité. Enfin, de la médiation et de la valorisation des patrimoines seront développées (comme les portails internet Archives et Ecomusée par exemple qui seront ouverts fin 2019 début 2020) et des études pour les réserves muséales et patrimoniales seront engagées.
  • Accompagner la présence des créatifs dans la ville : en posant des dispositifs d’accompagnement économique des projets, en soutenant l’écosystème dans ses besoins immobiliers et en accompagnant la montée en compétence des acteurs.
    Dans ce domaine, plusieurs engagements ont été réalisés comme, par exemple : l’accompagnement à l’installation de collectifs artistiques et à la mise en œuvre de leurs projets, le lancement de l’appel à projet pour les Bains Douches du centre-ville et l’activation de dispositifs d’accompagnement économique des artistes et créatifs associés (comme par exemple : les  bourses d’aide à la création/production/recherche).
    L’année 2019 verra la labellisation du Grand Café en tant que Centre d’Art Contemporain d’Intérêt National et l’ouverture d’une classe préparatoire internationale au sein de l’Ecole des Beaux-Arts Nantes-Saint Nazaire. Mais aussi, l’ouverture des ateliers d’artistes de la Maison du Pé (18 artistes du Projet Neuf investiront dès janvier 2019, les 300 M2 de l’ancien logement de fonction, pour créer, expérimenter, développer des projets). Ou encore le lancement de l’appel à Projet des Bains Douches qui verra l’installation dès l’automne 2019 d’un collectif artistique issu des arts de la scène. Conventionné pour 5 ans, le collectif artistique sera appelé à développer une offre culturelle et artistique dans une démarche d’ouverture aux autres, aux habitants en imaginant un lieu (esprit tiers lieux) qui imagine de nouvelles formes artistiques, sociales, économiques, relationnelles et culturelles sur le territoire. 

  

  • Structurer, développer les interventions dans l’espace public : en favorisant et en valorisant les interventions artistiques et en participant à l’animation et à la vitalité de la ville.
    Ces derniers mois plusieurs engagements ont été réalisés : l’évolution du format de Grande Marée vers un après-midi jeune public et familial, la programmation artistique et culturelle Saint-Nazaire Côté Plages et le lancement de l’étude sur le développement et la mise en parcours d’art public. Par ailleurs, un workshop sur l’art dans l’espace public réunira (ce jeudi 22 novembre), 50 élus, artistes, médiateurs, aménageurs, services de la Ville pour accompagner la définition de la stratégie Art Public de Saint-Nazaire. Enfin, de nouvelles œuvres viendront s’inscrire dans le paysage urbain (La Gare, la 3e œuvre d’Estuaire, une ou plusieurs fresques en centre-ville…).

De nouveaux rendez-vous à venir pour contribuer à la culture à Saint-Nazaire

La concertation autour de la culture se poursuivra en 2019 avec deux nouvelles occasions de participer, de donner son avis et de contribuer :

  • Atelier #1 : les Bourses d’aide à la création artistique.

En décembre 2018, présentation du dispositif et des critères posés et échanges. Ouverts aux artistes et aux structures d’accompagnement.

  • Atelier #2 : Rencontre autour de l’étude sur les pratiques en amateurs

Programmée début 2019
Ouvert aux acteurs associatifs