Incendie du Conservatoire : la réouverture reportée

L’incendie d’origine criminelle qui s’est déclaré dans la nuit du 22 au 23 février devant le Conservatoire de Saint-Nazaire a provoqué de nombreux dégâts dans le bâtiment. L’importance de ces dommages ne permettra pas sa réouverture au public avant, au mieux, la fin du mois d’avril. Des solutions de substitution sont proposées aux élèves grâce notamment à la solidarité de nombreux acteurs locaux.

Le Conservatoire à rayonnement départemental de Saint-Nazaire ne rouvrira pas ses portes dans l’immédiat. Sa réouverture est désormais envisagée, au mieux, pour la fin du mois d’avril. La commission de sécurité devra néanmoins valider sa remise en état avant d’autoriser la réouverture du lieu dans des conditions de sécurité optimales, le système d’incendie et de sécurité ayant été fortement endommagé. 

Toutes les fonctions du Conservatoire seront remises en œuvre au fil des semaines suivant sa réouverture, le temps de mener tous les travaux nécessaires. La suie qui s’est infiltrée dans une grande partie du bâtiment, nécessite en effet un nettoyage professionnel des salles et du matériel. 

Dans un premier temps, l’entrée dans le Conservatoire se fera par un autre accès qu’actuellement, le hall d’accueil restant inaccessible. De ce fait, les Personnes à Mobilité Réduite ne pourront pas être accueillies dans le lieu mais seront prises en charge sur d’autres sites.

 

Les cours assurés grâce à la solidarité locale

Les examens prévus la semaine prochaine ont été reportés à une date ultérieure. Leur préparation se poursuit. Les autres cours se déroulent pour l’instant de manière collective dans différents lieux de la ville mis à disposition par de nombreux acteurs locaux solidaires : le Lycée expérimental, l’IME Marie Moreau, Les Maisons de quartier de Méan-Penhoët, de Kerlédé, de La Chesnaie et de l’Immaculée, le Théâtre, le VIP, le Parvis, l’Eglise de Saint-Nazaire, le lycée Aristide-Briand, le collège Jean-Moulin, l’école Gambetta et l’Ecole des Beaux-Arts. Ces lieux viennent s’ajouter à la mobilisation de nombreuses salles municipales comme le salon République, la Médiathèque, des salles de quartier (Maria-Deraisme, Kerfaoüet, etc.) 

A savoir

  • La Ville de Saint-Nazaire a déposé plainte, l’enquête est en cours.
  • Ces événements n’auront pas d’incidence sur les travaux d’extension du Conservatoire.