- Culture

Le Grand Café labellisé Centre d'art d'intérêt national

Le ministère de la Culture a attribué le label « Centre d’art contemporain d’intérêt national » au Grand Café de Saint-Nazaire. Ce label est une reconnaissance de la politique culturelle menée, depuis de nombreuses années par la Ville, en faveur des arts visuels.

Une reconnaissance de l’engagement de la Ville en faveur de l’art contemporain

Le label « Centre d’art contemporain d’intérêt national » (CACIN) a été obtenu sur la base du projet artistique et culturel porté par l’équipe et la direction du Grand Café. L’obtention de ce label est une reconnaissance par l’Etat de l’engagement de la Ville de Saint-Nazaire en faveur de l’art contemporain et un outil permettant à l’ensemble des partenaires publics (la Région des Pays de la Loire et le Département de Loire-Atlantique) de se réunir autour du projet du centre d’art à travers la signature d’une convention pluriannuelle d’objectifs et l’apport de moyens supplémentaires notamment financiers.

Il distingue le travail effectué par toute l’équipe du Grand Café depuis vingt ans à travers une programmation exigeante et une inscription territoriale remarquable.

Ce label permet au Grand Café de :

  • Qualifier son projet et ses missions comme relevant de « l’intérêt national »
  • Appartenir à un réseau national de référence
  • Fédérer les partenaires autour du projet à travers la signature d’une convention pluriannuelle d’objectifs (2018-2021)
  • Obtenir des financements plus importants des partenaires notamment de l’Etat (50 000 euros sur 2 ans dont 40 000 euros de l’Etat)

Sur le plan artistique, ce label permet de garantir la liberté de création et de programmation du lieu, de renforcer sa mission de recherche et d’expérimentation et d’asseoir le projet artistique et culturel comme socle du projet de la structure.

Saint-Nazaire, un territoire dynamique en matière d’arts visuels

La labellisation du Grand Café était un objectif inscrit au plan d’action de la délibération cadre qui fixe la politique culturelle de la Ville et votée à l’unanimité le 30 juin 2017. Elle vient consolider et structurer la politique de la Ville de Saint-Nazaire en faveur des arts visuels, aux côtés de la nouvelle Ecole des Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire. Ce label permet au Grand Café de s’affirmer encore davantage comme un lieu majeur pour la recherche et la création artistique internationale sur le territoire métropolitain et de positionner Saint-Nazaire sur la carte des territoires dynamiques dans ce domaine. Avec un « Centre d’art contemporain d’intérêt national », c’est tout le territoire et l’écosystème créatif de Saint-Nazaire qui pourra amplifier son développement.

Labelliser l’intérêt général en matière d’art contemporain

Le label CACIN « Centre d’art contemporain d’intérêt national » a été mis en place par le ministère de la Culture en 2017 dans le cadre de la loi relative à la Liberté de Création, à l’Architecture et au Patrimoine (LCAP). Cette reconnaissance est attribuée à une structure contribuant au développement et à la promotion de la création contemporaine dans le domaine des arts visuels aux niveaux local, national et international. Cette structure doit développer un projet artistique et culturel d’intérêt général.

Les structures labellisées Centres d’art contemporain d’intérêt national constituent un réseau national de référence, dont le projet artistique et culturel s’organise autour de la conception et l’organisation d’expositions, de la production ou la coproduction d’œuvres nouvelles, ainsi que de l’expérimentation artistique et la mise en œuvre d’actions et de dispositifs inédits au service de la diffusion de l’art contemporain auprès des publics les plus larges. Elles contribuent à l’équité territoriale et à la prise en compte des droits culturels.

Le soutien de la DRAC des Pays de la Loire aux lieux de diffusion

La Direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire accompagne les structures de diffusion qui portent une attention particulière aux artistes engagés dans des démarches contemporaines, et qui en organisent des expositions régulières et des actions de sensibilisation auprès des publics autour notamment de résidences d’artistes. Que ce soit en milieu urbain ou rural, une attention particulière est portée aux acteurs (associations, collectifs d’artistes, écoles d’arts plastiques, etc.) qui favorisent la diffusion de la création dans les Pays de la Loire en répondant par exemple à l’émergence de nouvelles formes artistiques.

Autre lieu labellisé CACIN de la région : la scène nationale du Carré à Château-Gontier

Une identité double unique, et exceptionnelle pour une Scène nationale, qui répond aux enjeux actuels réunissant en son sein spectacle vivant et arts visuels. Ce label CACIN distingue le travail effectué depuis 20 ans par toute l’équipe du Carré en particulier à travers une programmation exigeante et une politique de médiation qui visent à rapprocher le public des œuvres contemporaines. Il reconnait la capacité d’un acteur culturel à dynamiser un territoire rural.



Les missions d’un centre d’art contemporain d’intérêt national

  • L'organisation d'expositions

Les centres d’art contemporain sont des lieux d’exposition qui conçoivent, produisent, coproduisent et présentent régulièrement des expositions représentatives de la création contemporaine au sein de leurs espaces.

  • La production d'œuvres

Ils participent à la production ou à la coproduction des œuvres des artistes dont ils présentent les travaux. Les centres d’art produisent des œuvres en intervenant à des moments stratégiques de la recherche des artistes et en les accompagnant au plus près de leurs projets. De nombreuses œuvres produites ou coproduites rejoignent ensuite des collections publiques et privées d’envergure nationale et internationale.

  • La prospection, la recherche et l'expérimentation

Ils sont de véritables laboratoires d’expérimentation pour les artistes comme pour les publics. Ce sont des lieux consacrés à la prospection et à la recherche artistique qui permettent ainsi aux artistes de développer et diffuser leurs projets.

 

  • La médiation pour tous les publics

Ils ont pour mission d’accompagner les publics les plus larges (individuels, familles, scolaires, séniors, publics empêchés...) dans la découverte de l’art d’aujourd’hui. Cherchant à favoriser l’expérience sensible et la connaissance des œuvres, ils conçoivent différents types d’actions et d’outils. Travaillant en étroite collaboration avec les artistes, ils élaborent également avec eux des projets qui intègrent une dimension éducative.

  • L'éducation artistique et culturelle

Ils mènent des actions spécifiques d’éducation artistique et culturelle auprès des scolaires et permettent, par le biais d’outils et de ressources pédagogiques adaptés, la rencontre avec l’art contemporain.

  • Le maillage territorial

Ils participent à la structuration et au développement du territoire sur lequel ils sont implantés en contribuant aux échanges économiques et sociaux dans une logique partenariale avec les entreprises locales, les artisans, et l’ensemble des acteurs économiques. Ils s’inscrivent dans une démarche collaborative pluridisciplinaire avec l’ensemble des structures culturelles de leur territoire pour une offre large au plus proche des populations.

  • Le rayonnement international

Ils mettent en œuvre des projets de coopération internationale notamment au niveau européen basés sur des collaborations curatoriales et des échanges artistiques, des productions, des coproductions d’œuvres et des publications. Cette dimension internationale permet de renforcer la visibilité des projets des centres d’art, et exprime une ambition renouvelée d’irriguer de nouveaux territoires, d’explorer différents formats de collaboration artistique.

 

Le Grand Café, un centre d’art installé dans un bâtiment historique au cœur de la ville, à l’entrée du port

Le Grand Café est un ancien café datant de 1864, haut lieu de vie locale. Lors de son ouverture, il était situé au cœur du centre-ville, à proximité du port et de l’ancienne gare, à deux pas de la plage.Epargné par la destruction de la ville en 1943, il continue d’être un café jusque dans la fin des années 1960. Il accueille par la suite différentes activités commerciales : salle des ventes, bureau d’étude…, avant d’être racheté en 1994 par la ville de Saint-Nazaire et de devenir en 1997 un lieu d’exposition consacré aux artistes contemporains.

La programmation à venir au Grand Café


Expositions :

Anne Le Troter
Parler de loin ou bien se taire

Exposition du 2 février au 21 avril 2019.
Vernissage vendredi 1er février à 18h30
Conférence de presse organisée le vendredi 1er février à 10h30.
Autour de l’exposition :
Rencontre et visite de l'exposition en compagnie d'Anne Le Troter et d'Anne-Lou Vicente, critique d’art : dimanche 3 mars à 15h30.
L'exposition vue par « L'Encyclopédie de la parole », collectif associé au Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire : dimanche 17 mars à 15h30.
Entrée libre.

Généalogies fictives #2 (titre non définitif))
Commissariat Guillaume Désanges et François Piron
Exposition du 26 mai au 29 septembre 2019.
Vernissage samedi 25 mai.
Entrée libre

Claude Lévêque
La Mélodie du bonheur

Exposition du 26 mai au 29 septembre 2019 au LiFE – base des sous-marins.
Vernissage samedi 25 mai.
Entrée libre.

Emmanuelle Huynh & Jocelyn Cottencin
Saint-Nazaire, Portrait(s) (titre non définitif)

Exposition du 1er décembre 2019 au 26 janvier 2020 au LiFE – base des sous-marins.
Performance les 10 et 11 janvier 2020 au LiFE – base des sous-marins, en coréalisation avec Le Théâtre, scène nationale, Saint-Nazaire.
Vernissage samedi 30 novembre.


Conférences :

Cycle de conférences d'histoire de l'art 2019 Arts' péro
Un partenariat Le Grand Café – centre d’art contemporain & l'école des Beaux-Arts Nantes – Saint-Nazaire, site de Saint-Nazaire
À partir d’une œuvre réalisée dans l’espace public entre Nantes et Saint-Nazaire, ces rencontres invitent à explorer l’univers d’un artiste de l’histoire de l’art contemporain en observant son contexte d’apparition.
Conférencier : Ilan Michel.
Prochaines conférences :

  • Mardi 5 février à 18h30 : Dan Graham, Opposing Mirrors and Video Monitors on Time Delay, 1974
  • Mardi 5 mars : ORLAN, Action ORLAN-CORPS. Le Baiser de l'artiste, 1977 (exceptionnellement à la Chapelle des Franciscains)
  • Mardi 2 avril : Jenny Holzer, Protect Me from What I Want, 1982
  • Mardi 14 mai : Jimmie Durham, Pole for the Center of the World and Brussels (sic), 1995

Au bar Sous les palmiers, la plage (8 bd de Verdun à Saint-Nazaire).
3 euros la conférence, sur inscription.

Informations pratiques :

Grand Café – centre d’art contemporain : place des quatre z’horloges à Saint-Nazaire.
Ouvert tous les jours sauf les lundis et jours fériés de 14h à 19h et le mercredi de 11h à 19h.
Pendant l’été : ouvert tous les jours sauf les lundis de 11h à 19h. Entrée libre et gratuite.
Tel bureaux : + 33 (0)2 44 73 44 00.
Tel espace d'exposition : + 33 (0)2 44 73 44 07.
E-mail : grand_cafe@mairie-saintnazaire.fr.



A télécharger