- presse-communiques

Aquaparc de Saint-Nazaire : un équipement public unique dans la région

Le Centre aquatique de l’Estuaire, Aquaparc ouvrira ses portes au public le 21 avril prochain. Lancé fin 2015, ce projet d’envergure, offrant notamment 1200m2 de plans d’eau et un espace bien être, propose, au cœur de la plaine des sports de Saint-Nazaire, des prestations de grande qualité destinées à un large public.

L’Aquaparc, un équipement novateur au service des habitant.e.s de l’agglomération

La Communauté d’Agglomération de Saint Nazaire, gère depuis 2001 au titre de sa compétence « Équipements culturels et sportifs », cinq équipements aquatiques répartis sur quatre communes : les piscines la Bouletterie et Léo Lagrange de Saint Nazaire, l’Espace Neptune à Donges, le bassin de Montoir-de-Bretagne et la piscine de Saint André des Eaux.
Afin d’améliorer son offre, la CARENE a souhaité se doter d’un nouvel équipement, complémentaire de ceux existants sur le territoire et pouvant accueillir une diversité de publics et de pratiques (associations, scolaires, familles, jeunes, personnes en quête de bien-être ou de performance etc.).
Grâce à cet équipement, les créneaux disponibles sont augmentés de 40 % pour les associations et multipliés par 4 pour le grand public et par 2 pour les scolaires.

Faites une visite virtuelle de l'Aquaparc de Saint-Nazaire

Un centre aquatique conçu aussi pour les personnes à mobilité réduite

L’Aquaparc est un centre aquatique accessible à tous, du bébé au senior et notamment aux personnes en situation de handicap. Il dispose en effet de vestiaires collectifs et individuels et des douches adaptées pour les personnes à mobilité réduite (PMR) ainsi que rampes ou des systèmes de mise à l’eau par potence pour plusieurs bassins. Des dispositifs aussi utiles pour les non nageurs, les aquaphobes, les jeunes enfants, les seniors que les personnes en situation de handicap

Le Centre aquatique de l’Estuaire, Aquaparc en chiffres :

  • 5 bassins
  • 1 bassin de nage de 25 m (525 m²) : 8 à 10 lignes d’eau ─ profondeur de 2 à 3 m
  • 1 bassin d’échauffement de 25 m (220 m²): 3 à 4 lignes d’eau ─ profondeur de 1,10 à 1,30 m)
  • 1 bassin d’apprentissage (130 m²) ─ profondeur de 0,6 à 0,8 m
  • 1 piscine à vagues avec rivière à contre-courant et espace avec jets et bulles (265 m²) – profondeur de 0 à 2 m
  • 1 pataugeoire de 50 m² équipée de jeux ─ profondeur de 0,3m
  • 1 espace de détente avec 3 salles de sauna, une salle de hammam, des douches hydrothérapiques, un coin détente et un solarium en extérieur
  • 1 toboggan à 4 pistes
  • 1 zone de jeux d’eau à l’extérieur (100 m²)
  • 16 vestiaires collectifs
  • 50 cabines individuelles
  • 706 casiers individuels
  • 60 douches
  • 980 personnes pouvant être accueillies en simultané(personnel inclus)
  • 40 personnes travaillant sur le site (environ) dont : 20 maitres-nageurs, 15 personnes pour l’entretien et 5 du personnel administratif et technique
  • 2 000 m³ d’eau
  • 800 m³/h pour le renouvellement d’eau
  • 100 000 m³/h pour le renouvellement d’air
  • 100 poteaux en forme d’algues laminaires
  • 27 000 000 d’euros TTC, financés par la CARENE avec une contribution de la région des Pays de la Loire (3,6M€), du département de Loire-Atlantique (0,8M€), de l’Etat et du Centre National pour le Développement du Sport (0,6M€).

Pour un retour sur les travaux de l'Aquaparc , consultez nos articles ici (HTML) et ici (HTML)

Traitement de l’eau à l’ozone : plus de confort, pas de pollution

La CARENE a fait le choix du traitement de l'eau à l'ozone afin de réduire l'utilisation du chlore. L’avantage de la désinfection avec ce type de procédé chimique est que l’ozone, composé d’oxygène, est oxydant et inodore. Il agit aussi bien sur les germes et les bactéries que sur les virus et les matières organiques. Une fois dissout, il n’a aucune action sur les matériaux inorganiques, il ne dégrade donc pas les tuyauteries. Par ailleurs, et surtout, il est aussi ultra écologique puisque les rejets dans l’eau et l'atmosphère ne sont pas polluants. Enfin, en utilisant de l'ozone et du chlore, l’eau des bassins semble plus limpide et l’effet sécheresse sur la peau est limité.

Plus généralement, l’Aquaparc a été conçu pour limiter le plus possible son impact sur l’environnement :
- Dans les bassins, l’éclairage est assuré par des leds.
- Les eaux de pluie sont récupérées pour être réutilisées par les services des espaces verts de la Ville.
- Un système de suivi énergétique permet d’optimiser toutes les consommations du site.

Le fonctionnement des chaudières de l'Aquaparc expliqué en 1min : ici (vidéo)

Plus d'infos sur les horaires, les tarifs et les activités

Pour connaître toutes les informations sur les horaires, les tarifs et les activités proposées à l'Aquaparc, accédez au communiqué de presse.

Vidéo : les travaux de l'Aquaparc de Saint-Nazaire en 2min

L’Aquaparc, un équipement majeur du renouveau de la Plaine des sports

Le Centre aquatique de l’Estuaire, Aquaparc est implanté sur le site de la Plaine des sports, au cœur de l’agglomération. Il est entouré de nombreux équipements pluridisciplinaires : gymnases, terrains de sports, bâtiments administratifs, locaux associatifs, salles de réunion, etc.

Avec la construction du centre aquatique mais aussi l’installation du collège Anita Conti, du gymnase Fogel, la requalification du stade de football en terrain synthétique, le projet de coulée de verte, la Ville de Saint-Nazaire a lancé une réflexion sur l’aménagement de ce site qui représente plus de 20 hectares.

Elle a élaboré un plan-guide évolutif dont les enjeux sont d’organiser les déplacements doux sur ce secteur, améliorer le cadre de vie, proposer des équipements de plein air en pratique libre et accueillir un public encore plus nombreux et diversifié. Une promenade arborée entre l’Aquaparc et la Soucoupe, composée de nombreux arbres et plantes, relie désormais l’avenue Léo Lagrange à l’avenue de Coubertin.

Dotée d’un budget de près de 7 M d’€, la stratégie d’aménagement concerne de nombreux espaces et bâtiments. Elle concerne aussi bien les espaces publics (plantation de végétaux, construction de « playgrounds », d’espaces de remise en forme et de musculation, des terrains de basket ou de badminton…) que des projets privés avec des programmes immobiliers ou encore la démolition de bâtiments (piscine Léo Lagrange, transformation du local SNOS/SNAF en restaurant/cafétéria), etc.

Découvrez notre dossier complet de présentation de la Plaine des sports de Saint-Nazaire (HTML)

Un centre aquatique pour quoi faire ?

Avant, "la piscine municipale" répondait à une demande scolaire et sportive pour apprendre à nager et faire de la compétition. Aujourd'hui, les collectivités doivent répondre à une demande de diversification de la palette d'activités : détente, loisirs,
forme, apprentissage de la natation, perfectionnement, faire des longueurs et de la compétition. L'agglomération de Saint-Nazaire en a bien conscience et prépare l'avenir en prenant en compte quatre pôles de développement : l'éducation, le sport, la santé, la détente et les loisirs.

La CARENE, Communauté d’Agglomération de Saint Nazaire, gère depuis 2001 au titre de sa compétence « Équipements culturels et sportifs », cinq équipements aquatiques répartis sur 4 communes : les piscines la Bouletterie et Léo Lagrange de Saint Nazaire, l’Espace Neptune à Donges, le bassin de Montoir-de-Bretagne et la piscine de Saint André des Eaux.

Aujourd’hui les piscines de Saint-Nazaire - La Bouletterie et Léo Lagrange - qui datent respectivement de 1968 et 1976 arrivent en fin de vie et les différentes analyses réalisées sur ces équipements ont amené la CARENE à réfléchir sur la création d’un nouveau centre aquatique sur son territoire se substituant à ces deux équipements aquatiques. De plus, l’offre actuelle ne répond plus à la demande, tant sur le plan quantitatif (en nombre de m2 de plan d’eau) que sur le plan qualitatif (faible diversité de l’offre). Par son offre aquatique centrée sur l’éducatif et le sportif, les piscines de la CARENE répondent à une partie importante de la demande sociale, avec cependant un coût global élevé pour l’agglomération et des dimensions « loisirs » et « forme »peu développées.

Le nouvel équipement aquatique est implanté sur le site de la Plaine des sports  jouxtant le parc paysager Léo Lagrange, au coeur de l’agglomération et près du centre de Saint-Nazaire. Proche de la Cité scolaire, il est également à proximité du front de mer.

L'objectif est d’offrir à la population un nouveau service, complémentaire des autres équipements sur le territoire et prenant en compte les besoins actuels et futurs de l’agglomération. Cet équipement structurant, qui occupe un positionnement stratégique au sein de l’agglomération est novateur par son intégration architecturale, par sa qualité d’usage et par sa performance en coût global.

Des atouts pour séduire un très large public

« Ce nouvel équipement vient compléter l’offre d’activités aquatiques sur la Presqu’île et le Sud Loire. On assume l’ambition de capter le public au-delà de la CARENE, même si ce n’était pas le but premier. La volonté initiale était de remplacer deux piscines en fin de vie, à savoir celles de Léo Lagrange et de La Bouletterie. Le maire David Samzun a souhaité le maintien de cette dernière pour un usage uniquement destiné aux associations et aux clubs sportifs. La démolition de Léo Lagrange, qui comportait seulement quatre lignes d’eau, débutera cet été.
Les usagers seront très agréablement surpris par l’ambiance qui se dégage de l’architecture, de la vue sur le Parc paysager et de la qualité phonique. »
Jean-Jacques Lumeau, Adjoint au  maire de Saint-Nazaire et Vice-président de la CARENE

Une réalisation originale de l’agence Coste Architectures

Fondée à Montpellier il y a plus de 30 ans, l’Agence Coste Architectures est l’un des spécialistes français dans la réalisation d’équipements aquatiques avec plus de 15 projets en cours, une quarantaine déjà en activités et plus de 90 études réalisées à ce jour. L’Agence compte parmi les acteurs les plus engagés en matière d’éco-architecture. La  qualité des projets réalisés à ce jour la place au rang d’experts dans la conception de programmes innovants alliant qualité architecturale, performance énergétique et bien-être.

Quelques réalisations emblématiques de l’Agence :
Centre aquasportif de Val d’Isère, Centre aquatique du Verlaguet à Nouméa, Piscine olympique Ben Aknoun à Alger, Piscine écologique des Murs à Pêches à Montreuil, Centre sportif de l’Arsenal à Rueil-Malmaison…

Le projet Aquaparc vu par l’architecte
Pour ce projet,  l’Agence Coste Architectures a souhaité proposer une architecture ambitieuse et identitaire en harmonie avec le patrimoine existant et les aménagements à venir. L’objectif est d’offrir un équipement alliant sports, loisirs, divertissement, convivialité et confort aux utilisateurs, tout en apportant des réponses constructives et environnementales réalistes et pragmatiques en adéquation avec le budget.
D’un point de vue esthétique, le design ondulant des éléments de structure les anime d’un mouvement léger et naturel. D’inspiration sous-marine, ces « formes » qui pourraient rappeler l’architecture de récifs coralliens ou de champs d’algues laminaires, donnent sens à la destinée aquatique du bâtiment.
La conception bioclimatique du bâtiment garantit les apports solaires et lumineux par son orientation et ses larges ouvertures au sud.
Grâce à de nombreuses techniques innovantes privilégiées par l’agence Coste Architectures, l’équipement est performant en terme de consommation d’eau et d’énergie ainsi qu’en terme de confort, de qualité d’air et qualité d’eau.

L’innovation de la construction à la gestion
Le projet de l’Aquaparc de Saint-Nazaire a obtenu le BIM d’or grâce à la réalisation d’une maquette numérique en phase conception et en phase exécution/synthèse. Aujourd’hui, la CARENE va pouvoir utiliser cette maquette numérique pour gérer l’exploitation et la maintenance de l’équipement.

« La Soucoupe transmet une énergie céleste de haut en bas. Elle vient du ciel et se pose sur le sol. Le Centre Aquatique transmet lui, une énergie tellurique de bas en haut. Il sort du sol et monte vers le ciel. Les deux bâtiments s’équilibrent donc. »
Emmanuel COSTE, architecte