- Concertation

Participation : la Ville multiplie les possibilités de mener des projets

La Ville de Saint-Nazaire propose désormais un large panel d'outils et de moyens à disposition des habitants et acteurs locaux. Son objectif : que l’animation de la ville et de ses quartiers se construise avec et par les habitants, premiers acteurs du lien social au plus proche des lieux de vie, et avec l’ensemble des acteurs investis en proximité.

Conseils citoyens de quartiers, dispositif d’accompagnement des initiatives citoyennes, soutien aux maisons de quartiers, au monde associatif, aux projets collaboratifs, appels à projets ou encore droit de pétition, les possibilités pour participer à la vie de Saint-Nazaire sont nombreuses et d’une grande variété afin de s’adapter à toutes celles et ceux qui font la ville et souhaitent contribuer à son animation et à son attractivité.
Leur objectif commun : permettre à chacun d’aller au bout de ses idées et de s’investir dans les meilleures conditions selon ses capacités et ses souhaits.

Permettre à chacun de s'investir et d'aller au bout de ses idées

Convaincue que l’animation de la ville et de ses quartiers ne se décrète pas à l’échelle de la municipalité mais qu’elle se construit avec et par les habitants, premiers acteurs du lien social au plus proche des lieux de vie, et avec l’ensemble des acteurs investis en proximité, la Ville de Saint-Nazaire propose désormais un large panel d’outils et de moyens.
Leur objectif commun : permettre à chacun d’aller au bout de ses idées et de s’investir dans les meilleures conditions selon ses capacités et ses souhaits. Conseils citoyens de quartiers, dispositif d’accompagnement des initiatives citoyennes, soutien aux maisons de quartiers, au monde associatif, aux projets collaboratifs, appels à projets, les possibilités pour participer à la vie de Saint-Nazaire sont nombreuses et d’une grande variété afin de s’adapter à toutes celles et ceux qui font la ville et souhaitent contribuer à son animation et à son attractivité. 

Un cadre pour favoriser la vie des quartiers et les initiatives citoyennes

La vie des quartiers, et plus spécifiquement l’animation de la vie locale, participe pleinement à l’affirmation d’une ville agréable pour toutes et tous, qui libère les énergies de chacun, qui permet le développement personnel et collectif.
C’est par nature un domaine d’action partagé, qui se nourrit de l’ensemble des activités menées par les groupes constitués en associations ou en collectifs, dans des équipements de proximité, portés ou non par la municipalité. Cela passe aussi par la prise en compte et l’encouragement des initiatives citoyennes, par la participation de chacun des habitants, indispensables pour que la vie collective s’épanouisse, au plus près des lieux de vie.
C’est dans cet esprit que la municipalité a adopté une délibération cadre en septembre 2017 dont les objectifs sont de faciliter la réalisation des projets de chacun, d’être attentif à la qualité de vie dans chaque quartier, de soutenir une animation de la vie sociale autonome et de permettre le développement des partenariats de proximité.

Les Conseils citoyens de quartiers : 14 projets pour 7 quartiers

L’équipe municipale a placé la participation et la concertation avec les habitants au centre de son processus politique. Fin 2014, elle a adopté un document cadre, la Charte de la participation citoyenne et a décidé de mettre en place les Conseils de quartiers comme première instance de ce dispositif.
Le but de ces instances est d’échanger et d’agir pour son quartier en mettant en œuvre des actions concrètes au bénéfice de l’ensemble des habitants. Le mandat dure trois ans. Pour s’impliquer, il suffit d’être Nazairien, majeur et libre de tout mandat politique en cours.
Les feuilles de route des conseils citoyens de quartiers ont été présentées en conseil municipal en décembre 2018. Elles détaillent les 14 projets (2 par conseil) définis par les membres des Conseils citoyens de quartiers et dont la mise en œuvre est prévue durant leur mandat. Ces projets ont été définis lors de temps de découverte du territoire, de partage des besoins, des envies et des idées de chacun.
Les projets sélectionnés par les Conseils citoyens de quartiers touchent à de nombreux domaines, il s’agit aussi bien de permettre aux habitants de se rencontrer ; de révéler, animer et favoriser l’appropriation d’espaces verts ; de renforcer l’attractivité d’une place ou d’un centre commercial ; d’imaginer des circuits de randonnée, que de valoriser l’histoire, le patrimoine et même des lieux anodins. 
Tous les projets feront l’objet d’une phase d’évaluation et de bilan.

Les Conseils citoyens de quartiers sont constitués de personnes tirées au sort sur candidature, sur liste électorale et parmi des acteurs impliqués localement (comme des commerçants et représentants d’association par exemple). 40 personnes tirées au sort ont accepté de devenir membres des Conseils citoyens de quartiers, sur un total de 230 membres.

Initiatives citoyennes : les premières initiatives accompagnées

Depuis le 10 septembre dernier, la Ville de Saint-Nazaire peut accompagner toute personne qui a un projet pour son quartier en rapport avec le développement durable, l’animation de son quartier ou les solidarités de proximité. Il s’agit de favoriser la prise d’initiatives des citoyens mais aussi de créer du lien entre habitants et avec les acteurs locaux et de renforcer le pouvoir d’agir des habitants. Le dispositif est volontairement simple : il suffit de remplir un formulaire disponible en ligne et de le déposer à l’Hôtel de ville ou dans une mairie annexe. Après échanges avec un.e chargé.e de mission initiatives citoyennes pour finaliser la demande, une commission, composée notamment de membres des Conseils citoyens de quartier, validera le projet et son éventuel financement à hauteur de 1 000 euros maximum.
Cette commission s’est réunie pour la première fois fin novembre afin de donner un avis sur les actions proposées et soumettre au vote du Conseil municipal l’attribution de subventions en direction des porteurs de projets. Après examen des dossiers présentés, la commission a émis un avis favorable pour quatre projets, pour un montant total au titre du Fonds de Participation des Habitants de 2 220 €.

  • Création d’une boîte à livres à Sautron

Cette boîte a été imaginée par Nadia Malhaire. Elle permettra la mise à disposition gratuite de livres 7/7jours et sera conçue et réalisée par les lycéens du Lycée Brossaud-Blancho.
Financement accordé : 1 000 €

  • Création de sacs, chaussures et bijoux à la Trébale

Sylvie Décugis souhaite faire partager sa passion des activités manuelles et de la couture aux habitant.e.s du quartier, jeunes et moins jeunes tout en les sensibilisant à l’écologie.  Elle va ainsi proposer des ateliers de création de sacs, chaussures et bijoux à partir d’objets récupérés et recyclés.
Financement accordé : 500 €

  • Sensibilisation au respect de l’environnement à La Galicherais

Afin de sensibiliser les enfants à la propreté, au respect de l’environnement et au ramassage des déchets, Isabelle Monnier souhaite organiser des après-midi propreté dans une ambiance conviviale.
Financement accordé : 360 €

  • Hébergement pour chats libres au Petit Maroc

L’objectif de ce projet est de construire deux cabanes à chats pour y abriter quatre chats errants du quartier. Ces animaux sont suivis par l’association « 30 millions d’amis ».
Danièle Buisard, qui porte ce projet, sera responsable de l’entretien et de la gestion des cabanes.
Financement accordé : 360 €

Vidéo : Le dispositif "Initiatives citoyennes" de la Ville de Saint-Nazaire.

Aider les associations à aller à la rencontre des habitant.e.s

Avec  plus de 650 associations qui œuvrent au quotidien à l’animation de la ville dans des domaines très variés: social, santé, culture, éducation, développement durable, sport, loisirs, etc., Saint-Nazaire bénéficie d’un tissu associatif dense et dynamique.
Dans le cadre de son projet stratégique de mandat, l’équipe municipale a souhaité marquer son attachement à ce tissu associatif pour l’accompagner et le valoriser. Un engagement formalisé et détaillé dans la délibération cadre adoptée à l’unanimité en décembre 2016.
La Ville, premier partenaire des associations, fait ainsi en sorte d’entretenir un dialogue constructif avec l’ensemble des associations nazairiennes au travers de plusieurs actions : 

  • Un accompagnement via, notamment, un accès facilité aux services et documents ayant trait à l’organisation de leurs activités.
    Un examen, dès le premier Conseil municipal de l’année des subventions ordinaires sollicitées par les associations et nécessaires à leur fonctionnement quotidien, ainsi que la possibilité d’accompagner des projets exceptionnels tout au long de l’année.
  • La construction d’une salle multi-événements dans l’alvéole 12 de la base sous-marine, en remplacement de la salle Jacques-Brel, qui permet aux associations d’organiser diverses manifestation (lotos, après-midi dansant, assemblée générale, etc.) et qui peut accueillir jusqu’à 2800 personnes.
  • Un rendez-vous annuel, début septembre, pour permettre aux associations de présenter leurs activités aux Nazairiens : Place aux associations, qui a permis en 2018 à 233 associations de se faire connaître auprès des milliers de Nazairiens qui s’y sont rendus.
  • Des appels à projets dans le cadre d’événementiels : The Bridge, Saint-Nazaire Coté Plages, etc. qui permettent notamment de développer l’initiative de leurs adhérents pour contribuer à l’animation de la ville.

Inciter à participer et accompagner les initiatives dans les quartiers avec des appels à projets

Dans le cadre du Contrat de ville en faveur des quartiers prioritaires, les partenaires : Etat, Département, Agglomération, Ville, CAF et Silène, lancent tous les ans des appels à projets qu’ils accompagnent et soutiennent financièrement. Signe du succès de cette action : entre 2016 et 2018, le nombre de porteurs de projets est passé de 40 à plus de 60. Cette année, 56 nouvelles actions sont réalisées ou en cours de réalisation. Parmi elles : Cité Swag, certaines actions du Mars’Oins, la Philharmonie des quartiers, le Festival Tintamarre et Charivari, ou encore la Coopérative jeunesse.

Le Festival Tintamarre et Charivari

Les habitants des quartiers Chesnaie/Trébale/Richarderie/Bouletterie ont organisé  pendant plusieurs jours « une place du village », avec toutes ses composantes : de la convivialité, de la restauration, de la musique, des spectacles etc. Cet événement, conçu avec la participation des services de la Ville mais aussi de Silène, de l'OMJ, de l’ADPS, des écoles des quartiers, des associations de parents d’élèves, et des commerçants était conçu également comme un lieu d'expression qui valorise les réalisations des habitants, jeunes et moins jeunes. Cette action imaginée dans le cadre du Contrat de ville avait notamment pour objectif d’améliorer le cadre de vie en réunissant les habitants autour de la mise en place d’un festival de proximité. Elle a mobilisé plus d’une soixantaine d’habitants bénévoles. A noter : la forte implication du jeune public.

La coopérative jeunesse

Entreprise coopérative éphémère conçue pour un groupe de 10 à 15 jeunes de 16 à 18 ans, l’objectif de la coopérative jeunesse est de leur permettre d’offrir des services à leur territoire en contrepartie d’une rémunération calculée sur le chiffre d’affaires. Il s’agit d’un projet multipartenarial ancré sur le territoire de la Ville et non seulement sur le quartier de la Bouletterie, il est piloté par un comité local composé d’un animateur, d’un parrain jeunesse (animateur jeunesse de la Maison de quartier de la Bouletterie), d’un parrain économique (OB44) et des partenaires (ADPS, Silène, Maison de quartier, Ville de Saint-Nazaire, CEMEA, Mission Locale, etc…). Inscrit dans la programmation du Contrat de ville 2018, ce projet répond à une volonté politique très forte en faveur de l’emploi et du développement économique dans les quartiers.
Cette initiative permet aux jeunes de développer des compétences multiples tant dans le champ du développement économique mais aussi de la communication, de la gestion de projet, de l’implication sur le territoire, du vivre-ensemble. C’est également l’occasion de devenir un véritable acteur de son quartier et de sa ville.

Soutenir et accompagner le travail les Maisons de quartiers

Toute l’année la Ville de Saint-Nazaire accompagne les six associations d’habitants gérant des maisons de quartier (Avalix, Bouletterie, Chesnaie-Trébale, Kerlédé, Immaculée-Beauregard, Méan-Penhoët) et soutient leur activité. Elle met à leur disposition des locaux et mobilise des chargé.e.s de mission développement local pour les accompagner dans leurs projets et la relation aux services de la Ville. Le montant total des subventions en numéraire attribuées aux Maisons de quartier est de 1,075 M€ en 2018, soit 60 % de leurs budgets. Par ailleurs, le Conseil municipal a voté une enveloppe d’1 M€ dédié à un programme de rénovation de l’ensemble des Maisons de quartier.
Le soutien à l’animation de la vie sociale se développe aussi désormais dans des quartiers non pourvus d’une Maison de quartier. C’est le cas notamment sur le quartier de Prézégat où la Ville a mis à disposition un bâtiment et subventionne l’association des habitants nouvellement créée, qui anime le nouvel Espace de vie sociale de Prézégat, inauguré le 19 septembre 2018.

Les habitants participent à la mise en œuvre des structures d’animation de leur quartier

Depuis quelques mois,  les habitants de Prézégat, accompagnés par la Maison de Quartiers de Méan-Penhoët et la Ville, se sont réunis en association afin de créer à l’emplacement de l’ancien « club des jeunes », un Espace de Vie Sociale sur ce quartier. L’association a reçu l’agrément « Espace de Vie Sociale » (EVS), donné par la Caisse des Allocations Familiales (CAF), en mars 2018, qui participe au financement des activités, à l’instar de la Ville. Dans la suite d’une opération de d’autoréhabilitation de logements sur le quartier, les Compagnons Bâtisseurs ont conduit un chantier participatif et solidaire pour rénover le local. Cet été, dix jeunes volontaires venant des quatre coins de la France et pour certain d’autres pays sont venus rencontrer les jeunes et les habitants volontaires de Saint Nazaire pour donner de leur temps.
Autre projet, qui lui verra le jour dans le courant de l’année 2019 : la salle du bien–vivre ensemble de Saint-Marc, dont le projet a été conçu par les membres des anciens Conseils de quartiers et pour lequel un groupe d’habitants proposera des activités qui sont en cours de réflexion.

Impliquer les habitants dans l’amélioration et la rénovation de leur quartier

Parmi les dix quartiers inscrits dans le projet de renouvellement urbain et social de Saint-Nazaire quatre sites ont été identifiés pour proposer des projets collaboratifs à leurs habitants: Berthauderie, Pertuischaud, Robespierre et La Trébale.
Définis en lien avec les habitants, ces projets d’amélioration des espaces publics du quartier ont vocation à créer une dynamique collective et à favoriser les échanges.
Les habitants volontaires participent à la définition du projet dans le cadre des des rendez-vous de l’Atelier mobile. Avant que les services techniques de la Ville et de la CARENE n’en vérifient la faisabilité technique, les participants échangent avec leurs voisins afin que le  projet corresponde au mieux aux attentes de toutes et tous. Ensuite, ils votent et participent à la mise en place et à l’animation du projet.
L’un des premiers projets collaboratifs proposés aux habitants est celui du plateau sportif de la Berthauderie. Il permettra de déterminer avec eux les besoins du quartier afin de les intégrer dans l’aménagement des abords du plateau sportif.

L’Atelier mobile : une structure légère pour favoriser les échanges

L’importance du nouveau projet de renouvellement urbain d’intérêt régional (PRIR) a amené la Ville de Saint-Nazaire à repenser la mission de l’Atelier des projets urbains.  Dès le mois d’octobre, il devient  « l’Atelier mobile » : un outil d’information, de concertation, de co-élaboration et d’appropriation citoyenne du Projet de Renouvellement Urbain. Ouvert aux habitants et aux acteurs locaux, il doit leur permettre d’être informés, de suivre les évolutions de leur quartier mais aussi et surtout de s’y impliquer à la mesure de leur envie, de leur appétence et de leur disponibilité.
L’Atelier mobile devra mobiliser les habitants autour des opérations en cours (information, concertation, co-construction, auto-réhabilitation…) Il les accompagnera dans les différentes étapes de transformation du quartier et animer la co-construction des projets collaboratifs.
Sa structure ouverte, légère et facilement déplaçable permettra d’aller au plus près des habitants et de faciliter les échanges. Accessible à toutes et tous, il proposera également un espace pour les enfants, une table avec des chaises pour mener des petits ateliers. Le contenu sera évolutif en fonction des quartiers, des productions des habitants, mais aussi en fonction des usages qui en seront fait par les participants.