- Environnement

Agglomération de Saint-Nazaire : vers un Contrat local de santé intercommunal

crédit : Christian Robert Ville de Saint-Nazaire - Agrandir l'image, .JPG 225Ko (fenêtre modale)

L’Agence régional de Santé des Pays de la Loire (ARS) et le Président de la CARENE souhaitent signer un contrat local de santé qui, après 2020, pourrait s’élargir à l’ensemble du bassin nazairien. Ouverte et participative, cette démarche pourra s’appuyer sur les initiatives prises par les acteurs locaux (communes, associations, professionnels de santé, industriels…) en faveur de la santé des habitant∙es de la CARENE

David Samzun, Maire de Saint-Nazaire et Président de la CARENE et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) des Pays de la Loire se sont rencontrés ce jeudi 5 décembre afin d’en préciser les ambitions.

En complément des actions déjà menées et suite à l’interpellation de plusieurs élus et associations locales, l’ARS a demandé à Santé Publique France d’évaluer la pertinence et la faisabilité d’une étude épidémiologique qui permettrait de quantifier la part des pathologies attribuable à la pollution atmosphérique. 

Une étude épidémiologique sera également engagée, sous le pilotage conjoint de la DIRECCTE et du registre des tumeurs de Loire-Atlantique/Vendée, afin de mieux cerner la part attribuable aux expositions professionnelles dans les cancers survenus sur le territoire de la CARENE.

Ces mesures interviendront en complément de ce qui existe déjà sur le territoire. 

En effet, de nombreuses actions ont déjà été engagées sur la ville de Saint-Nazaire, dans le cadre du contrat local de santé conclu entre l’ARS et la municipalité en octobre 2015. Des programmes de prévention des addictions (tabac, alcool…) ont notamment été mis en œuvre avec le concours des professionnel∙les de santé du territoire (ANPAA, Alcool assistance, Oppelia - La Rose des vents…) ainsi que dans le champ de la Nutrition/Alimentation, de l’hygiène bucco-dentaire et de l’hygiène de vie.

47 actions sont menées dans une démarche partenariale forte avec 47 acteurs locaux de santé engagés dans la poursuite des actions recensées dans ce CLS qui a été prolongé jusqu’en décembre 2020.
 

À côté des actions déployées à partir du contrat local de santé, la CARENE a adopté son plan climat air énergie territorial

Un plan climat air énergie territorial à l’échelle de l’agglomération
Le plan climat air énergie territorial (PCAET) fixe des objectifs en matière de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre, d’amélioration de la qualité de l’air et de production d’énergies renouvelables pour concilier développement et adaptation au changement climatique. Le PCAET de l’agglomération a été adopté en conseil communautaire le 30 avril 2019. Du 20 août au 23 septembre dernier, les habitant∙es ont été invité∙es à enrichir le programme d’actions en apportant leur contribution.

Les objectifs du PCEAT

  • 25% de réduction de la consommation énergétique de 2012 à 2030 en moyenne annuelle par habitant.
  • 50% de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 2012 à 2030 en moyenne annuelle par habitant.
  • 20% de réduction des émissions d’Oxyde d’azote (polluant atmosphérique) de 2015 à 2020
  • 14% de réduction des émissions de particules très fines de 2015 à 2020
  • 25% d'énergie renouvelable dans le mix énergétique territorial de 2015 à 2030 (solaires photovoltaïque, réseaux de chaleur, bois énergie individuel, solaire thermique) 
     

Quelques actions du contrat local de santé 2015-2020 de Saint-Nazaire

La mise en place d’un pollinarium sentinelle 
Situé depuis 2015 au Jardin des Plantes de Saint-Nazaire, ce pollinarium est composé d’un ensemble de plantes allergisantes représentatives des espèces du secteur et des allergies constatées. Une surveillance quotidienne de la pollinisation de chaque pied de chaque espèce est réalisée, avec recueil des résultats et envoi à Air Pays de Loire pour mise en ligne et diffusion d’une newsletter gratuite aux abonné∙es (professionnels de santé et usagers). 

La Maison de Santé Laennec 
Ouverte en décembre 2015 et financée dans le cadre du Contrat Local de Santé, cette maison de santé pluridisciplinaire s’inscrit à la fois dans une logique d’offre de soins et dans une logique urbaine, par son implantation dans un quartier relevant de la Politique de la ville.
Elle accueille sept médecins, deux sages-femmes, deux infirmiers, un podologue, une infirmière psychiatrique et une diététicienne.
Aidée dès la conception du projet par la Ville, elle bénéficie d’une aide financière annuelle pour la mise à disposition d’espaces de prévention et de coordination des professionnels de santé.

Un diagnostic approfondi sur les thématiques des addictions et de la santé mentale 
Ce diagnostic mené en 2017 a permis d’identifier les causes et la fréquence des problématiques liées aux addictions sur le territoire ainsi que les offres et les services de santé qui peuvent apporter une réponse. 

Une sensibilisation contre la tabagie avec la labellisation des espaces et plage sans tabac et la promotion du « Mois sans tabac »
La Ville de Saint-Nazaire a signé en 2019 une convention de partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer pour mettre en place un espace sans tabac sur le site des jeux en bois et aux abords de la plage de Saint-Nazaire. Lancée pour la première fois en 2016, la campagne « Mois sans tabac » vise à inciter les fumeuses et fumeurs à arrêter tous et toutes ensemble pendant 30 jours, au mois de novembre. Un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement, car après 30 jours d’abstinence, la dépendance est bien moins forte et les symptômes de manque (nervosité, irritabilité) sont moins présents.

Le Contrat local de santé 2015-2020 de Saint-Nazaire

En 2015, la Ville de Saint-Nazaire a signé un Contrat Local de Santé (CLS), avec l’Agence Régionale de Santé et la Préfecture de Région. Basé sur un diagnostic de l’offre de santé existante, ainsi que sur un état de santé de la population, ce contrat a engagé les partenaires pour décliner 8 objectifs prioritaires sur 5 ans.

47 actions sont menées dans la période 2015-2020. 

Le Contrat Local de Santé (CLS), en partenariat avec l'État et l'Agence régionale de santé, engage la Ville de Saint-Nazaire pour une durée de 5 ans, suite à un avenant conclu en 2018 pour prolonger la dynamique locale engagée.

Le CLS, qu'est-ce que c'est ? C'est un dispositif national, dont la vocation est d’être "un lieu de rencontre", entre la politique de santé publique élaborée par l’Agence régionale de santé et celle développée par la Ville. Il s’appuie sur un diagnostic santé réalisé en 2013. Sur le terrain, son ambition est de mettre en cohérence les actions municipales avec le projet régional de santé, tout en affirmant les priorités politiques de la Ville de Saint-Nazaire, comme la volonté de réduire les inégalités d'accès aux soins.

Le CLS, pour qui ? Tou·tes les Nazairien·nes, et particulièrement les habitant·es en situation de précarité dans leurs préoccupations quotidiennes de santé. L'objectif du Contrat Local Santé est aussi de répondre au souhait des acteurs locaux impliqués dans les projets et actions de santé, de travailler avec davantage de concertation et de cohérence.

Le CLS, comment ? Plusieurs groupes de travail ont participé à la démarche de mise en œuvre du CLS autour de 3 objectifs : l'amélioration de l'accès aux soins, le développement de la prévention et le renfort des ressources pour les acteurs locaux de santé.

Le CLS, à partir de quand ? La mise en œuvre de ce contrat est effective à compter de sa signature en octobre 2015. Trois signataires engagent la réalisation de ce dispositif jusqu'en 2020 : la Ville de Saint-Nazaire, l'Agence régionale de la Santé et la préfecture des Pays de la Loire.

Le CLS, où ? Le périmètre géographique retenu pour le CLS est tout le territoire de la Ville de Saint-Nazaire, avec une attention particulière portée aux quartiers prioritaires de la politique de la Ville : les quartiers Ouest et Nord.