- Urbanisme

Ambition maritime & littorale : création d’une commission extra-municipale

Parmi les 6 "places à prendre" de l'appel à projets : les abords du port de Méan. - Agrandir l'image, .JPG 226Ko (fenêtre modale)
Parmi les 6 "places à prendre" de l'appel à projets : les abords du port de Méan.

Depuis plusieurs mois, la Ville s’est engagée dans une démarche au long cours pour construire son projet urbain global. Une commission extra-municipale va être créée lors du conseil municipal du 28 mai. 

La commission extra-municipale

La commission extra-municipale sera composée d’élu·es, d’associations, de représentants des conseils citoyens de quartier, de Jeunes en Ville, du consiel des aînés, de partenaires institutionnels et d’habitant.es tiré·es au sort sur les listes électorales. Composée d’une centaine de personnes dont la moitié pour le collège des habitants, elle a pour but d’enrichir les réflexions et les futurs projets de la municipalité sur 5 grands sites nazairiens : le parc paysager, les espaces publics du Petit Maroc, le Fort de l’Eve, l’îlot Steff et le Bois Joalland. Une première réunion de travail est prévue à l’automne prochain.

Les réunions publiques

Les habitant·es sont aussi invité·es à participer tous les ans en juillet à une réunion publique Ambition maritime et littorale au cours de laquelle une information sur l’état des lieux, les projets et réflexions en cours sont abordés. Premier rendez-vous le lundi 5 juillet à 18h30 à l’Alvéole 12.

Ambition maritime et littorale : le projet urbain global de Saint-Nazaire

«Plus qu’un slogan, « Saint-Nazaire, une ambition maritime et littorale » est la ligne directrice de notre projet urbain pour les futures années. » Pour David Samzun, maire de Saint-Nazaire, "il s’agit d’entamer une nouvelle étape pour anticiper la construction de nouveaux logements et l’aménagement d’espaces publics encore parfois méconnus tout en préservant un cadre de vie qui attire chaque année de nouveaux habitant.es.» 

L’enjeu, c’est aussi de poursuivre les efforts en matière de transports et de circulation entre les quartiers pour que Saint-Nazaire continue à être la ville du 1/4 d’heure. 

«Nous avons la chance d’être entourés de plusieurs rives : Océan, Loire et Brière bordent Saint-Nazaire. Cette géographie d’exception constitue le socle d’un bel avenir auquel nous voulons associer la population », poursuit-il 

Deux appels à projets pour 10 autres sites

Par ailleurs, deux appels à projets pour 10 autres sites inscrits dans le projet urbain global de Saint-Nazaire seront lancés le 12 juillet prochain.

6 « Places à prendre »

Les abords du port de Méan, la villa Ker Louis au-dessus de la plage de Bonne Anse, l’entrée de l’alvéole 12, le site dit de « la goutte de lait » près du rond-point de Sautron, et en partenariat avec la CARENE : le café du pont au port de Rozé à Saint-Malo-de-Guersac et le parc paysager à Pornichet. Les candidats sont amenés à proposer différentes activités : animations ludiques et pédagogiques, bar et restauration, hébergements touristiques…  Les lauréats seront connus en avril 2022.

4 projets immobiliers

Il s’agit d’un appel à candidature  plus classique à destination des professionnels de l’immobilier. Quatre sites ont été retenus :

  • Petit Maroc : développement d’activités économiques et de loisirs avec une forte dimension maritime.
  • Gavy : l’Université va déménager sur le campus d’Heinlex. Ce projet prévoit le maintien du bâtiment principal. Il pourrait concerner des logements, des bureaux, de l’hôtellerie…
  • Anciennes serres de Porcé : création de logements avec 30% de logements sociaux et aménagement d’une traversée piétonne Nord-Sud.
  • Moulin du Pé (site de l’ancien hôpital) : en complément des opérations déjà lancées, ce projet vise à créer un parking en silo, des logements, des bureaux. Il intègre également l’ancienne chapelle. Les lauréats seront connus en octobre 2022.

Plus d’infos

saintnazaire.fr/ambition-maritime