- Agglomération, presse-communiques

Aquaparc : réouverture le 8 juin avec des dispositions évolutives

Christian Robert CARENE - Agrandir l'image, .JPG 111Ko (fenêtre modale)

Fermé comme toutes les piscines de l’Agglomération depuis le début du confinement, l’Aquaparc va rouvrir ses portes le lundi 8 juin. Dans un premier temps le centre aquatique sera accessible sur réservation, selon des dispositions adaptées aux respects des mesures sanitaires. Des dispositions qui pourront évoluer dans les semaines à venir.

L’Aquaparc, centre aquatique de l’Estuaire rouvre ses portes au public le lundi 8 juin, soit beaucoup plus tôt que la majorité des piscines sur le territoire national. Afin d’assurer la sécurité sanitaire des utilisateurs.trices et de faciliter la gestion des flux, l’accès à l’Aquaparc se fera dans un premier temps sur réservation en ligne à partir de jeudi (piscines.agglo-carene.fr) ou par téléphone (02 40 17 13 50) à partir de lundi 7h30. Un mode opératoire qui garantit également la traçabilité en cas d’éventuelle contamination.

Il sera possible de réserver trois créneaux d’1h30 par semaine (au maximum) en précisant si l’on souhaite pratiquer la « baignade » ou la « nage libre » ce qui permettra d’accéder à la zone ludique (bassin d’apprentissage ou bassin à vagues) ou à la zone sportive (bassin sportif ou au bassin d’échauffement), selon la fréquentation maximale prévue dans chaque bassin. La durée d’ »1h30 a été calculée en fonction de la moyenne de présence habituelle des nageurs et des nageuses qui auront ensuite 30 minutes pour se changer et quitter l’Aquaparc. 
 

Afin de respecter les consignes nationales, les capacités d’accueil de l’Aquaparc ont été limitées. De 960 personnes habituellement, elles seront dans un premier temps limitées à 146, selon une répartition spécifique par bassin :  

  • Bassin sportif : 64 nageurs (8 nageurs par ligne d’eau)
  • Bassin échauffement : 16 nageurs
  • Bassin apprentissage et bassin dit « à vagues » : 66 baigneurs 

Un maximum qui pourra évoluer dans le temps en fonction des observations des équipes de l’Aquaparc et de l’évolution des protocoles nationaux.
 

Information, hygiène et sécurité sanitaire

Depuis le sas d’entrée de l’Aquaparc, des panneaux et des fléchages indiquent les règles, consignes et l’itinéraire à suivre de manière à respecter au maximum les gestes barrière. Un sens unique est mis en place. Du gel hydroalcoolique est disponible dès l’entrée du centre.
Deux caisses sont systématiquement ouvertes afin de limiter les files d’attente dans l’espace d’accueil.
Afin de respecter la distanciation physique, 16 douches au lieu de 32 et 1 casier sur 5 sont utilisables (soit 200). Toutes les cabines sont disponibles et désinfectées après chaque passage.
Un agent d’accueil est présent en permanence afin de veiller au respect des distances.
La douche est obligatoire avant l’accès aux bassins.
L’utilisation de matériel extérieur (palmes, matériel spécifique, sauf si lié à un handicap) est interdite.
 

Les cours maintenus sur réservation

Dans un premier temps, 11 créneaux pour les cours d’Aquabike et d’Aquagym sont maintenus sur réservation à l’attention des détenteurs.trices de carte de 10 entrées ou à l’unité. Cette organisation doit permettre de bien désinfecter les matériels entre les utilisations. Si le test est concluant, le nombre de créneaux pourra augmenter par la suite.
 

Pour les associations

Les lundis et jeudis de 19h à 21h deux créneaux horaires de 2h sont proposés aux principaux clubs. L’effectif devra être restreint et réservé aux seuls compétiteurs. Chaque autorisation de reprise d’activité doit s'accompagner d'un protocole sanitaire spécifique à mettre en place par les clubs et les associations.

L’Aquaparc : un équipement novateur au service des habitant.es de l’agglomération 

La Communauté d’Agglomération de Saint Nazaire, gère depuis 2001 au titre de sa compétence « Équipements culturels et sportifs », plusieurs équipements aquatiques répartis sur quatre communes : la piscine de la Bouletterie de Saint Nazaire, l’Espace Neptune à Donges, le bassin de Montoir-de-Bretagne et la piscine de Saint André des Eaux. 
Afin d’améliorer son offre, la CARENE a souhaité se doter d’un nouvel équipement, complémentaire de ceux existants sur le territoire et pouvant accueillir une diversité de publics et de pratiques (associations, scolaires, familles, jeunes, personnes en quête de bien-être ou de performance etc.). 
Grâce à cet équipement, les créneaux disponibles ont augmentés de 40 % pour les associations et multipliés par 4 pour le grand public et par 2 pour les scolaires.
 

Traitement de l’eau à l’ozone : plus de confort, pas de pollution

Plutôt qu’un traditionnel traitement de l’eau au chlore, la CARENE à fait le choix de l’ozone ce qui permet de reduire considérablement le recours au chlore. L’avantage de la désinfection avec ce type de procédé chimique est que l’ozone, composé d’oxygène,  est oxydant et inodore. Il agit aussi bien sur les germes et les bactéries que sur les virus et les matières organiques. Une fois dissout, il n’a aucune action sur les matériaux inorganiques, il ne dégrade donc pas les tuyauteries. Par ailleurs, et surtout, il est aussi ultra écologique puisque les rejets dans l’eau et l'atmosphère ne sont pas polluants. Enfin, avec ce procédé, l’eau des bassins semble plus limpide et l’effet sécheresse sur la peau est limité.