- presse-communiques

Communiqué de David Samzun, maire de Saint-Nazaire

David Samzun, maire de Saint-Nazaire. Crédit : Martin Launay, Ville de Saint-Nazaire - Agrandir l'image, .JPG 48Ko (fenêtre modale)

« Par l’intermédiaire du correspondant local du journal Le Monde, par ailleurs journaliste à Presse Océan, j’ai appris hier soir que la commission d’enquête mandatée par le Parti Socialiste avait rendu ses conclusions mi-juillet.

J’ai aussi appris par son intermédiaire que le Premier secrétaire national du Parti Socialiste avait décidé de geler mon investiture suite aux travaux de cette commission. 

Le Premier secrétaire de la fédération de Loire-Atlantique ainsi que le secrétaire de la section de Saint-Nazaire n’étaient pas informés de ces décisions.

Je remercie donc la presse locale de m’informer de ce que les responsables nationaux du parti auquel j’appartiens depuis 30 ans décident à mon égard. 

Alors que la Justice se saisissait d’une présomption de violences sexuelles entre deux élu.es, ces mêmes représentants ont créé une commission d’enquête. Alors que Madame la Procureure de la République classait l’affaire sans suites « pour absence d’infraction », ils souhaitent nourrir la confusion. Leurs enquêteurs seraient-ils plus perspicaces que la justice de la République ?

Je constate que les réseaux politiques parisiens sont toujours à l’œuvre, au mépris d’une décision de justice parfaitement claire.

Je constate que les mensonges perdurent car je n’ai exclu personne, ni retiré aucune délégation à aucun.e de mes adjoint.es. J’ai simplement indiqué que le candidat que je suis prendra la liberté de constituer sa liste librement.

Comme depuis toujours, je reste concentré sur mon mandat d’élu local. Je veille à la bonne mise en œuvre du Projet stratégique de mandat et à la mise en œuvre de tous ses engagements, y compris ceux concernant l’égalité Femmes / Hommes qui ont été présentés de manière détaillée au printemps. »
 

David Samzun,
Maire de Saint-Nazaire