- Culture

Conte musical : Iphigénie et la flûte sans tête : mercredi 8 février à 15h et 18h30

Agrandir l'image, .PNG 4,55Mo (fenêtre modale)

Dans le cadre de sa programmation "Vibrations", le Conservatoire de Saint-Nazaire propose le mercredi 8 février à 15h et à 18h30, au théâtre Jean-Bart, "Iphigénie et la flûte sans tête", un conte musical pour les enfants à partir de 6 ans.

Ce conte musical sera interprété par Céline Lamanda (flûte et traverso, chant), Carine Llobet (claviers, chant), Nathalie Darche (claviers, chant), Lila Tamazit (narration, chant), sur une composition musicale de : Alban Darche. Synopsis du spectacle :
Iphigénie est une petite fille curieuse. Elle découvre un jour une flûte mystérieuse, elle en joue et se retrouve alors transportée dans un autre monde. Un monde sonore étrange, un monde peuplé de drôles de personnages?
Ce spectacle musical, constellé de chansons, est écrit et interprété par trois musiciennes et une narratrice. La partition d'Alban Darche articule l'histoire de manière dynamique, sensible et drôle. Elle met en valeur la rencontre entre les instruments baroques et classiques et les instruments
électroniques en incluant d'autres petites surprises sonores.
Informations pratiques :

Tarifs : 5 ? (plein tarif) / 3 ? (tarif réduit) / gratuit (élèves du Conservatoire).
Théâtre Jean-Bart : 3 bis route du Fort de l'Ève à Saint-Nazaire.

Actions pédagogiques autour du spectacle

Dans le cadre du Projet d'Education Artistique et Culturel (PEAC ) et de l'offre éducative de la Ville, les 3 musiciennes ont mené des actions auprès de plusieurs écoles de la ville de Saint-Nazaire :
- Ecole Albert Camus ? quartier AVALIX ? 2 classes de CP, soit 33 enfants
- Ecole Jules Simon ? quartier IMMACULEE ? 2 classes de CE, soit environ 50 élèves
Calendrier des rencontres :

  • Jeudi 2 février 2017 ? 19h30 ? Maison de quartier de l'Immaculée ? Tout public
    Restitution du travail mené des élèves de l'école Jules Simon par un musicien-enseignant du Conservatoire (Youenn Guillard) dans le cadre du PEAC qui a duré plusieurs semaines. Et présentation du spectacle par les musiciennes.
  • Vendredi 3 février 2017 ? 16h30 ? Maison de quartier d'Avalix ? Tout public
    Présentation du spectacle par les musiciennes en présence des enfants ayant participé aux ateliers dans le cadre du PEAC.
  • Samedi 4 février 2017 ? 11h ? Médiathèque de La Chapelle des Marais
    Présentation du spectacle par les musiciennes dans le cadre des actions Projet Culturel de Territoire autour de la thématique « Qu'est-ce que créer un conte musical ? ».
  • Mardi 7 février ? 10h45 ? Théâtre Jean Bart
    Répétition devant les enfants de l'IME Lucien Desmont.


Quelques chiffres ?- 23h d'écriture du conte - 60h de composition musicale et de mise en forme des partitions
- 35h de conception et de mise en forme du visuel
- 52h heures de répétition
- 31 heures de déplacement pour les répétitions et interventions en milieu scolaire
- 20 kilos de système son à transporter et mettre en place pour les répétitions et les interventions
- 35 Kilos d'instruments et accessoires d'instruments

Biographie des artistes

Nathalie Darche
Après des études au Conservatoire de Nantes (médailles d'or de piano, musique de chambre et formation musicale), Nathalie entre au CRR de Saint Maur des Fossés dans les classes d'Anne- Marie de Lavilléon et Romano Pallotini. Elle obtient une médaille d'or de déchiffrage et un prix de perfectionnement de piano à l'unanimité en 2001. Durant ces années parisiennes, elle se produit en concert solo et en deux pianos, participe à un projet musico-théâtral et à une création de conte musical. Cette étape lui insuffle le désir de projets transversaux.
Elle devient assistante de la classe de piano d'Anne-Marie Delavilléon et accompagnatrice au conservatoire de Saint Maur des fossés.
Passionnée de jazz et de musiques nouvelles, Nathalie rejoint le Gros Cube du saxophoniste et compositeur Alban Darche dès 2008, notamment pour le Queen Bishop aux côtés de Thomas de Pourquery. Elle est la pianiste de « la chute de la maison Usher » mise en scène par Sylvain Maurice, aux cotés de Jeanne Added.
La pièce a été jouée une soixantaine de fois, à la maison de la poésie de Paris, au théâtre de la commune d'Aubervilliers, au CDN de Besançon, au Fanal de Saint-Nazaire... Nathalie Darche figure sur 4 albums largement salués par la critique (Choc Jazzmag, Élu Citizen Jazz, Indispensable Jazz News etc...).
Titulaire du D.E de piano, elle est aujourd'hui accompagnatrice au Conservatoire de Saint-Nazaire.
Carine Llobet
Pianiste, elle est diplômée du Conservatoire de Bordeaux en piano, musique de chambre et accompagnement ; conservatoire au sein duquel elle sera engagée comme accompagnatrice dès la fin de son cursus. Elle se produit en musique de chambre en aquitaine dans de nombreuses formations, de la sonate au quintette avec piano. Elle est la pianiste de la compagnie du théâtre du Pont Tournant (Bordeaux) avec qui elle collabore depuis 1999.
En 2008, elle rejoint la région parisienne et multiplie les rencontres d'artistes lyriques (Renouveau Lyrique Parisien). Elle collabore notamment avec la mezzo soprano Claudia Mauro pour son spectacle « Dock Flottant » autour de la musique de Kurt Weill. Elle travaille depuis 2011 avec le baryton Jean Christophe Grégoire pour son spectacle « l'Homme et la mer ».
Depuis septembre 2014 elle est nommée pianiste accompagnatrice au Conservatoire de Saint Nazaire.
Céline Lamanda
Après un cursus de flûte traversière et de musique ancienne dans les Conservatoires de Brest, Rennes et Orsay, elle obtient un Diplôme d'Etat d'enseignement de la flûte traversière ainsi qu'une Licence d'interprète en flûtes anciennes au CESMD de Poitiers.
Elle a récemment obtenu un Master de "Recherche et pratique orchestrale" au sein du Jeune Orchestre Atlantique de l'Abbaye aux Dames (Saintes/UFR de Poitiers), où elle travaille sous la direction de Philippe Herreweghe, Jos Van Immerseel, Christophe Coin...
Elle se perfectionne en flûte baroque au Conservatoire Royal de Bruxelles auprès de Frank Theuns et
Barthold Kuijken, et se produit dans divers ensembles (Les Cantates Spirituelles, La Philharmonie des deux Mondes, Orchestre des Champs Elysées...) en flûte traversière baroque ou moderne.
Très intéressée par les rencontres interdisciplinaires, elle a récemment participé au projet "Eurtext-Back to the Future", mettant en relation des artistes européens issus de différents champs artistiques (musique classique et création contemporaine, arts graphiques, peinture, danse) dans une relecture contemporaine d'un répertoire ancien.
Elle enseigne la flûte et le traverso au Conservatoire de Saint-Nazaire.
Lila Tamazit
Lila Tamazit, c'est d'abord une voix, une voix sans visage, chaude, profonde, et joueuse.
En effet, puisque depuis 2011, c'est la voix « off » de la chaîne Arte.
Toute petite, déjà, elle rêvait de faire de la scène. Le baccalauréat en poche, elle quitte son Dreux natal pour tenter la fac d'anglais à Orléans, mais très vite, elle déserte la langue de Shakespeare pour se consacrer à ses passions. Le chant, d'abord, aux côtés de Vincent Viala avec lequel elle forme le groupe Lila et les Poinçonneurs qui l'emmènera au Printemps de Bourges en première partie de James Brown, puis de William Sheller, puis le duo Initial SG qui revisite les premières chansons de Gainsbourg. Dix ans plus tard, entourée de jazzmen de haut vol, elle se lance dans le projet « Jazz around the bunker ».
Alban Darche, compositeur
Destiné à des études scientifiques, Alban Darche choisit de s'épanouir dans le domaine artistique.
Après des études musicales au Conservatoire de Nantes, il entre au Conservatoire national supérieur de Paris en 1995.
Depuis, disque après disque, il n'a de cesse de s'affirmer ; multipliant les formats et les expériences, il construit une oeuvre originale, cohérente et libre.
Il est notamment l'ingénieux compositeur et leader du Cube et du Gros Cube. Ce big band, composé d'instrumentistes parmi les plus talentueux de la scène jazz européenne, compte à son actif quatre albums dont un réalisé avec le chanteur Katerine.
Parallèlement à ses projets personnels, Alban Darche s'associe à l'Orchestre National de Jazz, Le Sacre du Tympan de Fred Pallem, Gabor Gado, Thomas de Pourquery, Jeanne Added...
Il est co-fondateur du très actif label et collectif Yolk, qui permet à toute une génération de musiciens de s'épanouir et a reçu en 2006 le Django d'Or du spectacle vivant.
Alban enregistre également pour les labels BudapestMusicCenter et Cristal Records, il a réalisé une trentaine d'albums sous son nom.
Désireux de rencontres pluridisciplinaires, Alban a collaboré avec le chorégraphe et danseur Nasser
Martin-Gousset, le metteur en scène Sylvain Maurice, l'écrivain Pierre Bordage, l'accordéoniste traditionnel Sébastien Bertrand, l'auteure dramatique Marion Aubert...
L'OrphiCube, son nouveau projet, est à la croisée de la musique de chambre et du jazz ; il lui permet d'explorer les correspondances entre musique et arts plastiques en collaboration avec le graphiste Silvain Joblin.
Alban et le compositeur/batteurJohn Hollenbeck ont obtenu pour les saisons 2013-2015 le soutien du French-American-Jazz-Exchange pour leur collaboration au sein du quartet américano-européen JASS, qui réunit également Sébastien Boisseau et Samuel Blaser. Leur second album paraîtra fin 2016.
En 2015, Alban co-cécrit « Le Tombeau de Poulenc » avec les compositeurs Jean-Christophe Cholet et Mathias Ruëgg, pour orchestre de jazz et deux pianos. Il est tourné avec son nouvel HyprCub, qui compte le pianiste belge Jozef Dumoulin et le saxophoniste américain Jon Irabagon.
À la demande du festival Odyssées en Yvelines, il écrit un conte musical pour enfants, Camille, Max et le Big BandClub, en collaboration avec l'auteure dramatique Marion Aubert. Le Spectacle, interprété notamment par le saxophoniste Stéphane Payen, est en tournée depuis janvier 2016.
Alban est membre de l'ensemble du CDN de Sartrouville et des Yvelines auprès de Sylvain Maurice, et compositeur associé à l'Estran de Guidel, scène de territoire pour le jazz et les musiques improvisées, dans le cadre du dispositif Sacem/DMDTS.