- Culture, presse-communiques

Coronavirus : soutenir le secteur culturel et événementiel est essentiel pour notre société

Grande Marée 2015. Crédit : Martin Launay, Ville de Saint-Nazaire - Agrandir l'image, .JPG 99Ko (fenêtre modale)

Déclaration de David Samzun, maire de Saint-Nazaire, président de Saint-Nazaire Agglomération

« Lors de sa dernière intervention, le Président de la République a dressé le cadre du confinement jusqu’à la mi-mai et il a aussi apporté un certain nombre d’indications sur les suites qui devaient être envisagées en matière de festivals et d’animations.

J’attends que le Gouvernement vienne compléter ce cadre général par trois aspects essentiels qui me paraissent manquer à ce jour.

Le premier aspect concerne la jauge des événements qui seront ou non autorisés. Les expressions du gouvernement laissent en effet apparaître des voix discordantes qui ne sont pas de nature à aider les organisateurs et les collectivités territoriales à prévoir les meilleures organisations possibles. Je considère qu’une période plus large devrait être envisagée afin de couvrir l’ensemble de la période estivale, celle du temps des festivals. Pour des raisons sanitaires, il paraît en effet difficile d’envisager de tenir des rassemblements qui induisent par nature une grande proximité, quelle qu’en soit la taille. J’attends du Gouvernement, sur ce secteur comme sur nombre d’autres secteurs socio-économiques qui attendent un effort de solidarité, qu’il incite les compagnies d’assurance à prendre leur part dans la résorption des conséquences de cette crise sanitaire. 

Le second aspect concerne les intermittents du spectacle. C’est une catégorie de salarié.es, artistes et technicien.nes du spectacle, éminemment fragile. Il convient que le ministère de la Culture fasse rapidement des propositions afin de leur permettre la meilleure préservation possible de leurs droits, en particulier pour celles et ceux qui ont récemment accédé à ce statut ou étaient en voie d’y accéder, mais aussi pour toutes celles et ceux qui ont été confronté.es à la disparition subite de leurs opportunités d’emplois. 

Le troisième et dernier aspect concerne le plan de soutien qu’il sera nécessaire d’engager afin d’accompagner les acteurs culturels face aux conséquences de cette crise. Nombre de compagnies, de lieux de diffusion et de création auront les plus grandes peines à se remettre des conséquences du confinement et de ses suites. La Ville de Saint-Nazaire est en contact étroit et régulier avec l’ensemble des responsables et acteurs culturels locaux. Elle prendra toutes ses responsabilités afin que la politique culturelle ambitieuse qu’elle déploie depuis des années, et qui a été confortée par la récente délibération cadre de juin 2019, ait le moins possible à souffrir de cette crise inédite.

Compte tenu des informations disponibles à ce jour, la Ville de Saint-Nazaire et l’Agglomération  prennent donc acte de l’impossibilité de tenir les rassemblements suivants dont elles sont les partenaires ou les organisatrices. Respectueuses des décisions et des contraintes propres aux autres organisateurs, notamment associatifs, elles les laissent bien entendu communiquer dans les termes et le calendrier qui leur conviendra.

 

Les annulations :
•    Grande marée (prévue le 6 juin)
•    La Fête de la musique (prévue le 21 juin)
•    Passion sport littoral (4 juillet) 
•    Fête Nationale (prévue le 13 juillet) / Annulation du Feu d’artifice et de la tournée Fun Radio.
•    Les spectacles musicaux et d’arts de la rue de Saint-Nazaire côté Plages


Les aménagements :
•    Maintien de la Base nautique du Skate Park du lundi 29 juin au samedi 29 août et de ses activités.
•    Maintien de la Bibliothèque de plage et de la Ludothèque, à partir du 4 juillet et jusqu’au 29 août. 
•    Une discussion est engagée auprès des associations et des prestataires pour évaluer au cas par cas les aménagements permettant de maintenir ou non les activités proposées. 

 

Face à ces diverses annulations et à leurs conséquences financières pour les artistes et les compagnies, j’ai demandé que les contrats engagés à l’occasion des événements à venir soient honorés. C’est une manière de soutenir la trésorerie de ces acteurs. Nous conviendrons avec eux d’une nouvelle programmation dans les mois qui viennent ou dans la future édition de l’événement qui devait les accueillir. »

 

David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de Saint-Nazaire Agglomération