- Social

Hébergement d'urgence : la Ville fortement engagée

De gauche à droite : David Samzun, maire de Saint-Nazaire, Valérie Gauthier de Solidarité estuaire, Franck Charreau d'Anef-Ferrer et Dominique Trigodet, adjointe chargée des solidarités. © Christian Robert - Ville de Saint-Nazaire - Agrandir l'image, .JPG 115Ko (fenêtre modale)
De gauche à droite : David Samzun, maire de Saint-Nazaire, Valérie Gauthier de Solidarité estuaire, Franck Charreau d'Anef-Ferrer et Dominique Trigodet, adjointe chargée des solidarités. © Christian Robert - Ville de Saint-Nazaire

La Ville de Saint-Nazaire est de très longue date investie pour protéger les personnes à la rue. Sans que cela soit une obligation réglementaire, elle engage plus de 400 000 € chaque année pour lutter contre cette précarité.

Dans le contexte de crise sanitaire, la collectivité a intensifié son action en participant dès mars dernier, avec son CCAS, à la coordination avec la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) et le Service intégré d’accueil et d’orientation pour l’hébergement de toutes les personnes sans solution ainsi que pour soutenir les associations de solidarité œuvrant pour l’accueil de jour, l’accès à l’hygiène et l’hébergement des sans-abris.

La Ville a obtenu de l’Etat, 25 places d’hébergement d’urgence supplémentaires à Saint-Nazaire dès 2021, dans des formes variées pour répondre aux différents besoins exprimés. Cet engagement s’inscrit dans le droit fil de la Fabrique des politiques sociales qui a fait de la grande précarité une priorité.

 

A télécharger : le dossier de presse Hébergement d'urgence