Moulin du Pé : reprise de la concertation

Le projet du Moulin du Pé concerne un périmètre de 32 hectares qui inclut le site de l’ancien l’hôpital de Saint-Nazaire, l’ensemble social d’Avalix, le site de la gendarmerie nationale ainsi que le bois d’Avalix. - Agrandir l'image, .PNG 1,09Mo (fenêtre modale)
Le projet du Moulin du Pé concerne un périmètre de 32 hectares qui inclut le site de l’ancien l’hôpital de Saint-Nazaire, l’ensemble social d’Avalix, le site de la gendarmerie nationale ainsi que le bois d’Avalix.

Les Nazairiens sont invités à participer au projet urbain de l’ancien site de l’hôpital du Moulin du Pé. Le rendez-vous est donné, mardi 23 avril prochain à 18h, dans l’alvéole 12 de la base sous-marine, pour la réunion publique de lancement.

Site de l’ancien hôpital de la ville, le Moulin du Pé, s’étend sur une superficie d’environ 9 hectares en coeur de ville. Inutilisé depuis 2012 et détruit en 2016, il a fait l’objet d’une première étude qui a abouti à l’élaboration d’un projet urbain qui n’a finalement pas été mis en oeuvre. Ces deux dernières années, l’Agence d’Urbanisme de la Région Nazairienne, mandatée par la CARENE, maître d’ouvrage de l’opération, a organisé des ateliers avec les élus communautaires et communaux en vue d’actualiser les ambitions en termes d’aménagement en tenant compte des attentes en matière de logement mais aussi en cherchant à répondre aux exigences de la transition écologique.

Ces ateliers ont permis de faire émerger vingt points fondamentaux qui vont constituer le socle du projet. Une concertation, qui se déroulera d’avril à juillet, permettra au public d’en prendre connaissance et de s’exprimer.

20 points fondamentaux pour un socle de réflexion commun

Mandatée par la CARENE, l’ADDRN, a organisé en 2017 et en 2018 des ateliers avec les élus communautaires et communaux. Ces ateliers ont permis de reposer le socle du projet urbain, d’éclairer la fonction urbaine et résidentielle du site et de répondre à de nombreuses questions sur les spécificités du site, son rôle et sa vocation pour l’avenir, son offre potentielle, le type d’habitats à y développer, la manière d’habiter le site, etc. Vingt points fondamentaux ont émergés de ces temps de travail. Ils posent le cadre du projet à venir et serviront de base à la concertation.

Les vingt points fondamentaux :

  1. Révéler la topographie du coteau
  2. Faire entrer la campagne dans la ville
  3. Concevoir des cheminements piéton et vélos avec les habitants pour les parcours quotidiens
  4. Réaliser une opération avec une circulation automobile apaisée qui ne traverse pas le site
  5. Renforcer l’offre de mobilité (améliorer l’offre de bus, le stationnement des vélos, le co-voiturage...)
  6. Offrir de nouveaux équipements au bénéfice de l’ensemble du «quartier du bois d’Avalix»
  7. Revaloriser le bois d’Avalix avec les habitants
  8. Ouvrir et ré-adresser les équipements autour du site (lycée des métiers Saint-Anne, Cité scolaire, maison de quartier..)
  9. Intégrer la requalification du boulevard Laennec dans le projet
  10. Intégrer la requalification de la résidence Avalix dans l’opération d’ensemble
  11. Traiter de manière qualitative l’interface entre les fonds de parcelles et les nouvelles opérations
  12. Réaliser des opérations qui dialoguent avec les formes bâties alentours
  13. Développer une offre commerciale de quartier complémentaire à l’offre existante
  14. Affirmer la vocation résidentielle du site et sa mixité générationnelle
  15. Proposer un mode d’habiter avec les avantages de la ville et de la campagne
  16. Concevoir le projet urbain à partir de la qualité d’habiter (logement flexibles, intimité préservée, espaces partagés…)
  17. Réaliser des opérations qui révèlent les qualités du site (vues lointaines, accès aux espaces boisés de proximité…)
  18. Mettre en valeur les éléments de patrimoine bâti et végétal
  19. Accompagner les initiatives qui peuvent faire projet pour le site
  20. Faire du projet un lieu de l’expérimentation urbaine

Par ailleurs, ce projet urbain devra répondre aux objectifs du Programme Local
de l’Habitat Communautaire en matière de production de logements, en veillant
notamment à proposer une offre de logements à destination des familles.

Une concertation d’avril à juin

La concertation, dont la réunion publique du 23 avril prochain constituera la 1ère étape, visera, dans un premier temps, à accompagner la phase de définition du projet urbain (programme qualitatif et quantitatif, trame générale urbaine). La conception du projet fera l’objet d’une seconde phase de concertation dont les objectifs et modalités seront à définir en fonction des conclusions de la première phase.

La concertation porte sur un périmètre élargi incluant le quartier et le Bois d’Avalix. Il s’agit également de susciter la participation des riverains du quartier et du milieu associatif local afin d’offrir au projet la plus grande diversité possible de points de vue et d’enrichir la réflexion préalable à la conception du projet. A l’issue de cette démarche de concertation, la CARENE établira un bilan définitif.

L’histoire du site en bref

Le 17 décembre 2014, la CARENE et le Centre Hospitalier de Saint-Nazaire ont signé un protocole actant la vente du site du Moulin du Pé pour 4 M€. Afin de ne pas faire perdurer l’état de friche, le site a été démoli. Le chantier de déconstruction s’est terminé en 2016 ne conservant que les deux parkings, la chapelle et la trésorerie de l’hôpital. Ouvert en 1960, l’hôpital a été fermé en juillet 2012 à la suite de l’ouverture de la Cité Sanitaire à l’Ouest de la Ville.