Policiers supplémentaires : l’adjoint au maire Jean-Luc Séchet saisit le gouvernement

Image d'illustration ©Istock. - Agrandir l'image, .JPG 171Ko (fenêtre modale)
Image d'illustration ©Istock.

Dans un entretien au Figaro, le président Emmanuel Macron a annoncé un objectif de 10 000 gendarmes et policiers supplémentaires en 2022 au niveau national. Jean-Luc Séchet, adjoint au maire de Saint-Nazaire va saisir le gouvernement pour obtenir une augmentation conséquente et durable des effectifs de police à Saint-Nazaire.   

«Les annonces récentes d’Emmanuel Macron visant un objectif de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires d’ici 2022 ont retenu toute mon attention et je souhaite que le commissariat nazairien soit doté d’effectifs de police enfin en rapport avec l’évolution de son attractivité, de sa population et de sa délinquance», explique Jean-Luc Séchet, adjoint au maire de Saint-Nazaire chargé de la tranquillité publique.

«Je saisirai donc prochainement les services de l’Etat pour envisager toutes les actions qui permettront d’aboutir à un renfort durable et conséquent du nombre de policiers affectés au commissariat de Saint-Nazaire», annonce-t-il.

David Samzun a déjà alerté le ministre de l’Intérieur et le président de la République à plusieurs reprises (en novembre 2019, en août 2020 et en février dernier). «Il m’a été systématiquement répondu que les effectifs étaient suffisants à Saint-Nazaire», regrette le maire de Saint-Nazaire. «Cette réponse est en décalage avec la réalité vécue par la population et les policiers du commissariat dont je salue l’engagement. Les trafics en tous genres et plus particulièrement le trafic de stupéfiants nécessitent une augmentation significative et durable du nombre de policiers présents et disponibles.»