- Culture

Projet d'opéra « Le 7e continent » : Réaction de la Ville de Saint-Nazaire à l'article du journal Ouest France du 10 novembre 2016 : « Qui veut la peau du 7e continent »

La Ville de Saint-Nazaire soutient depuis de nombreuses années les classes à horaires aménagés à dominante musique (Cham) et danse (Chad) du Conservatoire à rayonnement départemental de Saint-Nazaire. Dans ce cadre, elle suit avec un grand intérêt et accompagne étroitement le projet d'opéra « le 7e continent », un projet inédit et ambitieux développé avec l'association Octopus.

Les relations entre la Ville et l'association ont toujours été franches, constructives et positives.

La note diffusée à l'extérieur de l'Hôtel de Ville et auquel l'article d'Ouest-France de ce jour fait référence est antérieure aux différents rendez-vous qui se sont tenus courant juillet 2016 entre Jean-Jacques Lumeau, adjoint en charge des affaires culturelles de la Ville de Saint-Nazaire, l'association et la Direction de la Culture. Comme toute note préparatoire, elle souligne les forces et les risques du projet, les enjeux financiers, l'équilibre à trouver entre les demandes des porteurs et les soutiens proposés à la décision des élus.

Ces rencontres ont permis de trouver un équilibre et un accompagnement profitables à l'ensemble des acteurs concernés, dont les élus et les responsables de l'association se réjouissent constatant la bonne mise en ?uvre de ce projet, comme cela a été confirmé d'ailleurs lors de l'assemblée générale de l'association Octopus qui s'est tenue hier soir.

Le point sur l'engagement de la Ville de Saint-Nazaire et des partenaires
L'engagement de la Ville de Saint-Nazaire dans ce projet est financier mais aussi humain et technique. Voici le détail des moyens mis en ?uvre :

Les apports financiers?    Subvention de la ville de Saint-Nazaire de 6000 euros en 2016 et 6000 euros en 2017
?    Subvention du Conseil Départemental de 6 000 ? en 2016 et 6 000 ? en 2017.
?    4 500 ? pour le Collège Jean-Moulin
?    4 500 ? pour le Conservatoire
?    6 500 ? en apport de partenaires et d'Octopus
?    30 500 ? de recettes billetteries escomptées
Plus généralement, rappelons que la valorisation de la participation de la Ville au fonctionnement des CHAM/CHAD, s'élève à environ 200 000 ? par an (calculée sur la base de 35 ? / heure sur le nombre de semaines d'enseignement).
Les apports en nature?    Une demande d'accompagnateur auprès du Conservatoire, estimée à 100 heures soit environ 4 200 ? d'heures supplémentaires à la charge de la collectivité.
?    Les différentes mises à disposition de matériel (instruments de musique, pupitres?) et la prise en charge des déplacements y compris pour les répétitions (interventions du régisseur du Conservatoire).
?    L'installation des salles pour les répétitions.
?    La location à titre gratuit des salles municipales et des régisseurs (essentiellement le Salon république ? 12 jours - et la salle Jacques Brel ? 12 jours - + deux gymnases des sports).
?    Participation du Théâtre : valorisation à hauteur de 16.000 euros.


Le projet d'opéra « le 7e continent » est de fait très largement soutenu par la Ville de Saint-Nazaire qui l'identifie comme un des éléments de sa politique culturelle à destination des plus jeunes tout autant qu'un élément capable de contribuer à l'attractivité du territoire.