- Culture, Urbanisme

Un nouveau site des Beaux-Arts à Saint-Nazaire

Agrandir l'image, .JPG 304Ko (fenêtre modale)
L'espace documentaire du nouveau site de l'école, située à deux pas du Théâtre - Scène nationale de Saint-Nazaire. © Bruno Bouvry

Un nouveau lieu dédié à l’enseignement supérieur ouvre en plein centre-ville, à deux pas du Théâtre – Scène nationale de Saint-Nazaire. Le bâtiment, qui faisait partie de l’ancienne gare de Saint-Nazaire mise en service à la fin du XIXe siècle, a fait l’objet d’une importante durant près de deux ans. Un projet architectural remarquable conçu par l’agence d’architectes Titan pour la CARENE.

Composée de deux niveaux, sur une surface de près de 3 400 m², cette nouvelle école d’arts a ouvert ses portes le 26 septembre 2022 prête à accueillir à terme ses 200 étudiant·es et 600 élèves amateurs. En janvier 2022, l’intégration en tant établissement composante à Nantes Université renforce l’école des beaux-arts Nantes Saint-Nazaire dans la stratégie territoriale de l’ESR (Enseignement supérieur et recherche) aux côtés des grandes écoles du territoire.

Le projet : développer la filière Arts à Saint-Nazaire

En 2018, l’école municipale d’arts plastiques de Saint-Nazaire, installée dans l’ancienne chapelle des Franciscains depuis 1989 et dédiée exclusivement aux pratiques amateurs, a intégré l’établissement public de coopération culturelle renommé à cette occasion Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire. Le projet de cette union est de développer la formation en enseignement supérieur à Saint-Nazaire, notamment avec l’ouverture d’une classe préparatoire à vocation internationale, et de poursuivre le développement des cours amateurs en direction de toutes les générations. Implantée boulevard Paul-Leferme, entre le cœur de ville et la base sous-marine, l’ancienne gare de Saint-Nazaire accueille le théâtre de la ville et désormais le nouveau bâtiment du site des Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire.

L'équipement : un site architectural révélé avec l’agence TITAN

Ouvert sur la ville, ce nouvel équipement se déploie sur 3 400 m² de plateaux répartis sur deux niveaux avec des espaces multiples : 1045 m² de plateaux pour les étudiant·es, 397 m² de salles de cours, 738 m² d’ateliers de pratiques et techniques.

La nouvelle architecture a été proposée par l’agence nantaise Titan, qui est intervenu sur le bâti existant, révélant les lieux par la mise en valeur de la façade de l’ancienne gare transatlantique ouverte sur l’espace public attenant. L’analyse méticuleuse de l’ancien bâtiment qui hébergeait le CIL a permis aux architectes de mettre à nu sa structure béton pour reconfigurer entièrement l’espace tout en tirant parti de la capacité de son volume intérieur. Un travail formel a été mené dans l’épaisseur des planchers pour optimiser l’apport de lumière et distinguer l’intervention architecturale de l’existant.

Les travaux de réhabilitation, suivis par la CARENE – Saint-Nazaire agglomération, ont démarré en mai 2020 et ont duré un peu plus de deux ans.

248 panneaux photovoltaïques installés sur le toit

Dans le cadre de son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) adopté fin 2019, la CARENE s'est dotée d'une ambitieuse stratégie de développement des énergies renouvelables : elles devront atteindre 25 % de la consommation d'énergie finale du territoire à l'horizon 2030. Lors de toute construction neuve ou de réhabilitation, la solution du solaire est donc étudiée.

Le projet architectural pour le nouveau site de l’École des beaux-arts a ainsi intégré l’installation d’une couverture équipée de 248 panneaux photovoltaïques. La puissance installée est de 82 kWc, soit une production équivalente à la consommation électrique annuelle de 30 foyers (hors chauffage et eau chaude). L’électricité produite sera injectée en totalité sur le réseau de vente. Sa mise en service est prévue en novembre 2022. 

180 étudiant·es en licence 1 attendus dans la nouvelle école

Le projet d’établissement porté par la nouvelle direction a inscrit la diversité des étudiant·es, la réussite au diplôme, l’insertion professionnelle des jeunes artistes diplômé·es et le développement d’un projet culturel fort et singulier comme axes prioritaires pour les cinq prochaines années.

Pour cette première rentrée universitaire dans son nouveau bâtiment, l’école de Saint-Nazaire accueillera une cohorte de 180 étudiant·es inscrit·es en première année. Cette licence 1 propose un parcours qui apporte méthodes, expériences et connaissances nécessaires au développement d’un projet artistique en vue de l’obtention d’un DNA Art (Diplôme National d’Art option art) ou d’autres formations de la création artistique. Cette première année est une véritable immersion dans les pratiques artistiques et créatives avec un apport théorique qui permet d’acquérir les principaux enjeux de l’histoire de l’art du 20e et 21e siècles.

La pédagogie mise en place est adaptée aux jeunes sortant du lycée comme à ceux issus d’écoles préparatoires. Elle leur donne la possibilité de consolider leur projet d’orientation par un engagement dans des pratiques artistiques variées.

Cours dispensés en L1 : peinture, dessin, gravure / édition, volume / sculpture, vidéo, photographie, design d’espace, design graphique, Histoire de l’art, écriture et méthodologie, anglais (nationaux), français (internationaux) initiation logiciels graphiques + workshops au second semestre (artistes intervenants à définir).

Partenariats : Le Grand Café, Théâtre de Saint-Nazaire, Cinéma Jacques-Tati, Le Conservatoire, Bain Public, Athénor…

Cours dispensés aux élèves adultes et enfants, 40 cours proposés : modelage / volume, stylisme / design, peinture, dessin, modèle vivant, photographie, vidéo, gravure, pliage / pop up, BD, MAO création sonore, croquis. Un atelier libre (sans enseignement) est proposé aux adultes confirmés dans une pratique de peinture ou dessin avec une mise à disposition d’un modèle deux fois par mois.

PEAC : une vingtaine de classes de Saint-Nazaire seront accompagnées sur des projets pédagogiques élaborés avec les professeurs des écoles avec un accueil de nombreux élèves à l’école des beaux-arts.

Rentrée 2023 : lancement d’une nouvelle formation et ouverture de la classe préparatoire nationale et internationale

À la rentrée 2023, un nouveau Diplôme national d’art, mention territoires, paysages et espaces publics, s’ouvrira sur le site de l’école des beaux-arts de Saint-NazaireUnique en France, au niveau licence, il s’agira d’initier les étudiant.es à concevoir, développer, analyser et produire des interventions et des formes artistiques dans les espaces publics, paysages, territoires singuliers et spécifiques, à travers une formation théorique, pratique et technique, afin de saisir les enjeux artistiques, sociaux, environnementaux et politiques que soulèvent l'intervention des plasticien·nes.

  • Initier et développer l’apprentissage au sein du cursus du DNA pour une formation en lien avec l’activité économique du territoire et une ouverture vers la professionnalisation des étudiant·es.
  • Réouverture d’une classe préparatoire internationale et nationale avec des axes de formations pluridisciplinaires : art et science, paysages et espaces publics. Ouverture en 2023.
  • Bâtir un cycle de formation professionnelle à destination des collectivités, élu·es, artistes : Art et espaces publics. Accompagner ces publics sur les complexités juridiques, budgétaires et financières comme rédactionnelles et organisationnelles.

Enseignement supérieur : une nouvelle dynamique sur le territoire

Depuis vingt ans, Saint-Nazaire Agglomération – la CARENE mène une politique volontariste en faveur de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la formation dans le but de développer et renforcer l’ancrage de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le territoire, de favoriser le transfert de technologie vers les entreprises et de diversifier l’économie productive. Elle souhaite également contribuer à la redynamisation du centre-ville de Saint-Nazaire en favorisant l’arrivée et l’insertion d’étudiant·es au cœur de la ville.

Cette année, Saint-Nazaire compte près de 3 800 étudiant·es (contre 3 500 en 2018), pour 15 établissements d’enseignement supérieur, une soixantaine de formations et une centaine d’enseignant·es chercheurs. Cela permet une diversité de l’offre (de post bac au doctorat), une excellence de la recherche en adéquation avec le tissu industriel existant et en devenir (développement des microalgues…).

En 2025, 4 700 étudiant·es devraient être présent·es sur le territoire. Un accroissement permis par l’ouverture prochaine de nouveaux établissements et le développement de nouvelles formations.

Un nouveau campus en centre-ville

En parallèle de l’ouverture de l’École des beaux-arts, ce sont près de 450 étudiant·es de l’École d’ingénieurs CESI qui viennent de faire leur rentrée au cœur du centre-ville de Saint-Nazaire, au sein du Paquebot numérique, le nouveau lieu phare du numérique et de l’innovation.

Un campus en mouvement à Heinlex

Côté Ouest de la ville, le nouveau campus d’Heinlex regroupera en 2025 sur un seul site de nombreux établissements : plusieurs composantes de Nantes Université, l’IFSI – IFAS (École d’infirmière et d’aides-soignant·es), la Maison de l’Apprentissage et le lycée Heinlex (projets d’extension), le CROUS (nouveau restaurant universitaire en projet). Le campus rassemblera ainsi près de 2 400 étudiant·es, 200 lycéen·es et 680 apprenti·es.

Nombre d’étudiant·s et origines scolaires :

  • 160 étudiant·es nationaux, dont 44 de la région Pays de la Loire (27,5 %) et 20 étudiant·es internationaux
  • 59 lycéen·nes bachelier·es de la session 2022 (37 %)
  • 69 d’écoles préparatoires publiques et privées (43 %)
  • 20 d’études supérieures en université (12,5 %)
  • 7 d’autres formations (4,37 %)
  • 5 du secteur professionnel (3,12 %)
  • nombre élèves cours publics : inscription en cours

Direction générale : Rozenn Le Merrer

Direction du site Saint-Nazaire : Leïla Zerrouki

Équipe du site de Saint-Nazaire : 18 enseignant·es, 1 technicienne, 2 régisseurs d’ateliers et 5,5 administratifs

 

Projet de réhabilitation

Programme : requalification d’une partie de l’ancienne gare de Saint-Nazaire en école des Beaux-Arts, boulevard Paul-Leferme, 44600 Saint-Nazaire.

Maîtrise d’œuvre :TITAN

Maîtrise d’ouvrage : CARENE - Communauté d’agglomération de la Région Nazairienne et de l’Estuaire

Nombre d’entreprises intervenues : près de 20 entreprises sur 16 lots attribués

Durée chantier : deux ans (lancement des travaux en mai 2020 – réception fin juin 2022)

Surface : 3 400 m², dont 1045 m² de plateaux pour les étudiants, 397 m² de salles de cours, 738 m² d’ateliers techniques.

Coût final de l’opération : 6 550 000 € HT

Co-financeurs :

  • FEDER (Fonds européen de développement régional) : 504 727 €
  • État : 600 000 €
  • Région Pays de la Loire : 780 000 €
  • Département de Loire-Atlantique : 1 000 000 €
  • CARENE : 3 665 273 €