- Environnement, presse-communiques

Eolien en mer : Déclaration de David Samzun, maire de Saint-Nazaire suite à la décision du Conseil d’Etat

Le Conseil d’Etat vient de donner son aval au projet de ferme éolienne au large du Pouliguen. Face au constat d’alarme sur le climat, l’éolien maritime est une solution technique et économique fiable.
Cet avis était la dernière épée de Damoclès qui menaçait le projet, suite à la contestation de deux associations. Je me réjouis que cette menace soit levée. J’avais déjà souligné que cette décision du Conseil d’Etat méritait d’être prise dans les meilleurs délais, pour donner de l’air à une filière industrielle émergente. 

Le consortium piloté par EDF Renouvelables menait ce projet depuis 2012. Ce qui laisse songeur sur la durée et la complexité des procédures dans notre pays.
Je suis très heureux que cette décision de bon sens permette enfin au projet de voir le jour. Grâce à lui, Saint-Nazaire pourra prouver une nouvelle fois son savoir-faire industriel et contribuer fortement aux enjeux de la Transition écologique.

Depuis le début, nous sommes au rendez-vous, avec le Grand Port Maritime et les autres collectivités locales, de cette transition écologique : accueil d’entreprises dédiées à l’éolien, dévoiement du Boulevard des Apprentis pour favoriser le transport de colis lourds, création d’un véritable hub éolien, ouverture du Centre d’interprétation EOL, etc.
Nous y voyons une chance de faire des défis de la transition écologique, une opportunité pour réconcilier économie et environnement, autour d’un modèle plus sobre en énergie et favorisant des productions énergétiques renouvelables.

Demain, il faudra que d’autres fermes éoliennes voient le jour pour créer une véritable filière d’excellence sur nos territoires. Il en va de la responsabilité du gouvernement, dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie.