Emploi. Lancement de "Territoire 0 chômeur de longue durée"

Agrandir l'image, .JPEG 88Ko (fenêtre modale)

Engagement majeur du volet emploi et formation de son projet de territoire 2021 – 2028, Saint-Nazaire Agglomération – la CARENE a choisi de lancer le dispositif "Territoire 0 chômeur de longue durée" au sein du quartier « Méan-Penhoët Herbins » à Saint-Nazaire.

Créé en 2016, le projet expérimental « Territoires zéro chômeur de longue durée » a pour objectif de proposer à toutes les personnes privées durablement d’emploi, un contrat à durée indéterminée et de développer des activités utiles qui répondent aux besoins d’un territoire identifié.

« Notre bassin d’emploi a connu des heures difficiles en matière d’emploi. A certaines périodes, quand la navale ou l’aéronautique allaient mal, que la diversification n’avait pas pris son essor, le chômage a fait des ravages. Cette privation d’emploi est délétère. Elle s’attaque au porte-monnaie bien sûr, mais elle mine aussi l’estime de soi, créant un sentiment d’inutilité dans une société qui continue, qu’on le veuille ou non, à sanctuariser la valeur travail.

Aujourd’hui, les chiffres du chômage sont bas et même si nous avons toujours des ombres au tableau, la situation est objectivement meilleure. Certains secteurs peinent même à recruter. On peut se réjouir de cette embellie, qui ne vient pas de nulle part, mais est le résultat d’une mobilisation des acteurs économiques et des élu·es.

Pour autant, un nombre encore important de nos concitoyen·nes sont entré·es dans une spirale qu’il est difficile de quitter : le chômage de longue durée. Partant du principe que nul n’est inemployable et que le droit à l’emploi existe, nous allons, avec eux, mobiliser des fonds pour tenter de les remettre durablement en emploi.

C’est le principe du projet « Territoire zéro chômeur de longue durée », que nous avions évoqué lors de la campagne électorale et auquel nous postulons pour le quartier de Méan-Penhoët et Herbins.

Il viendra compléter notre action en faveur de l’emploi : salon de l’orientation Trajectoire, dispositif entreprises accueillantes, aide à la mission locale pour l’emploi des jeunes, soutien au Plan Local d’Insertion par l’Emploi, animation de la Conférence Permanente pour l’Emploi. »

David Samzun, président de Saint-Nazaire Agglomération et maire de Saint-Nazaire.

Quartier Méan-Penhoët Herbins : près de 350 chômeurs concernés

Le projet expérimental porté par l’association « Territoires zéro chômeur de longue durée » a pour objectif de démontrer que l’exclusion sociale due à la privation d’emploi n’est pas inéluctable. Il s’appuie sur 3 constats :

  • Personne n’est inemployable. Lorsque l’emploi est adapté aux capacités et aux compétences des personnes.
  • Le travail ne manque pas. Un grand nombre de travaux utiles, d’une grande diversité, restent à réaliser.
  • L’argent ne manque pas. La privation d’emploi coûte plus cher que la production d’emploi.

Il a pour objectif de proposer un droit à l’emploi pour toutes et tous dans un périmètre donné. C’est-à-dire proposer à toutes les personnes privées d’un emploi depuis plus d’un an, domiciliées depuis au moins 6 mois sur le territoire retenu, un emploi à durée indéterminée, adapté à leurs savoir-faire, à temps choisi et non concurrentiel avec l’existant. Ce dispositif concerne les personnes volontaires, qu’elles soient inscrites ou non à Pôle emploi.

Toutes les informations sur la démarche « Territoires zéro chômeur de longue durée » sur le site internet : www.tzcld.fr.

Le choix du territoire sur lequel la CARENE lancera cette expérimentation s’est porté sur le quartier de Méan-Penhoët Herbins à Saint-Nazaire. Ce « quartier de veille active » compte près de 4 312 habitant·es pour 246 chômeurs et chômeuses identifiées par Pôle emploi. A ce chiffre, on peut rajouter les personnes dites « invisibles », c’est-à-dire qui ne sont répertoriées dans aucun dispositif. On estime ainsi qu’il y aurait entre 300 et 350  personnes privées durablement d’un emploi au sein de ce quartier.

Plusieurs critères devaient être pris en compte pour choisir ce périmètre en lien avec l’association :

  • Un territoire qui compte moins de 10 000 habitant·es
  • Avec moins de 400 personnes privées d’emploi durablement
  • Privilégier si possible un quartier de veille active qui ne bénéficie pas d’actions spécifiques de renouvellement urbain contrairement aux quartiers prioritaires
  • Favoriser un quartier avec une présence moindre de structures d’insertion par l’emploi afin d’éviter toute concurrence
  • Un territoire qui possède un réseau associatif et économique avec un potentiel pour développer de nouvelles activités

Le quartier Méan-Penhoët Herbins de Saint-Nazaire rejoint ainsi les 60 territoires expérimentaux engagés dans cette démarche expérimentale jusqu’en 2026.


Objectif : créer une entreprise à but d’emploi pour 2024

Une fois engagée dans cette démarche, la CARENE va suivre un processus de plusieurs étapes dont l’un des objectifs majeurs est la création d’une entreprise à but d’emploi au sein du quartier Méan-Penhoët Herbins à Saint-Nazaire pour 2024.

  • Étape 1 : Fabrique du consensus et mise en œuvre du Comité local pour l’Emploi (CLE) – Été 2022  

Phase d’explication du projet et de mobilisation de tous les acteurs du territoire prêts à s’impliquer dans la démarche. L’installation du Comité local pour l’Emploi est prévue pour début juillet 2022.

  • Étape 2 : Rencontre des personnes privées durablement d’emploi – A partir de septembre 2022

Recenser leurs savoir-faire et leurs envies. Trois questions leurs sont posées : qu’est-ce que vous savez faire ? Qu’est-ce que vous voulez faire ? Qu’est-ce que vous, futurs salariés, acceptez d’apprendre ?

  • Étape 3 : Recensement des travaux utiles – A partir de septembre 2022

Ils seront les futures activités de l’EBE (l’entreprise à but d’emploi) : répondre aux besoins locaux des particuliers, des entreprises ou des institutions non satisfaits et ne pas se substituer aux emplois existants ni entrer en concurrence avec les entreprises locales dont celles de l’économie sociale et solidaire et de l’insertion par l’activité économique.

  • Étape 4 : Ouverture d’une EBE – Premier semestre 2024

Une fois que les ressources humaines et les activités sont identifiées, qu’un local a été trouvé sur le territoire et que les postes de direction et coordination d’activités sont recrutés, l’entreprise à but d’emploi peut être créée pour recruter les demandeurs d’emploi et continuer à développer l’activité sur le territoire en lien avec le CLE.