Hélyce + : pour une agglomération durable et mieux connectée

Ligne hélYce terminus Trignac - Agrandir l'image, .JPG 186Ko (fenêtre modale)

La CARENE – Saint-Nazaire agglomération poursuit son engagement en faveur d’un territoire plus écologique et accessible. Son réseau de transport public STRAN se développe avec hélYce+, un grand projet de mobilité qui proposera 3 lignes à haut niveau de service (BHNS) et le développement de voies cyclables à l’horizon 2025. hélYce+ pour plus de services, plus de fréquence et plus de destinations.

hélYce+ : un projet de mobilité au service de tous·tes  

Il y a 10 ans, la CARENE – Saint-Nazaire agglomération lançait sa 1re ligne de bus à haut niveau de service (BHNS), hélYce. L’attractivité de l’offre du réseau STRAN a permis une augmentation spectaculaire de la fréquentation globale passant de 5,7 millions en 2011 à 10 millions de voyages en 2019. Sur la seule ligne hélYce, la fréquentation quotidienne est passée de 10 250 passager·ères par jour en moyenne en 2012 à 17 900 en 2019.

En cohérence avec les objectifs de son PCAET*, de son PDU** et de la démarche « Ambition maritime & littorale » portée par le Ville de Saint-Nazaire, la CARENE – Saint-Nazaire agglomération a alors souhaité continuer de développer son réseau de transport public avec le déploiement d’un grand projet de mobilité, hélYce+, qui s’organise autour de trois nouvelles lignes de bus hélYce et le développement de voies cyclables.

Ce projet de développement du réseau de transport public a pour ambition de rendre le réseau STRAN plus attractif pour l’ensemble des habitant∙es des dix communes de l’agglomération. Notamment pour les déplacements domicile-travail mais également pour les déplacements plus occasionnels (loisirs, achats, démarches privées…). Ainsi, plusieurs secteurs d’emplois stratégiques sont visés afin d’y améliorer la desserte en bus : Cadréan, la zone industrialo-portuaire de Méan-Penhoët, les centre-villes de Trignac, Montoir-de-Bretagne et Saint-Nazaire. Fin 2025, ce sont 4 arrêts-terminus qui desserviront le bord de mer.  

L’agglomération nazairienne se développe et les besoins en mobilité s’accroissent. hélYce+, accompagne ces mutations du territoire avec la création de nouvelles dessertes et la connexion de plusieurs projets de renouvellement urbain prévus dans l’agglomération.

3 lignes hélYce à l’horizon 2025

Le projet hélYce+ s’organise autour de trois lignes de bus « à haut niveau de service » et le développement de voies cyclables.

  • La ligne 1, existante, reprend le tracé de la ligne actuelle entre l’Université et la Gare et se poursuit sur la branche vers Montoir-de-Bretagne avec un ajustement du parcours dans le quartier de Méan-Penhoët pour mieux desservir les zones d’emplois. La fréquence sera notamment doublée entre la Gare et Montoir-de-Bretagne : un bus toutes les 10 minutes comme sur l’ensemble du réseau hélYce, pour desservir la zone industrialo-portuaire. La desserte rapprochera les employés de leurs entreprises et les bus circuleront sur des voies plus adaptées à leur taille, notamment le boulevard des Apprentis.
  • La ligne 2 reprend le tracé de la branche depuis Trignac qui bénéficie, depuis février 2021, d’une nouvelle voie réservée aux bus d’environ 1,5 km sur le boulevard de l’Atlantique. Elle poursuit son chemin sur une section commune avec la ligne 1, entre la Gare et Plaisance-Coubertin, desservant la Cité scolaire et la Plaine des Sports. La ligne 2 se prolonge avec un nouveau tracé en site propre (voie réservée aux bus) sur la route de la Côte d’Amour. Elle emprunte ensuite l’avenue de Saint-Nazaire avant de desservir le centre de Saint-Marc, la partie balnéaire de l’agglomération, et de rejoindre son terminus à proximité du Courtil-Brécard.
  • La ligne 3 est une création complète. Elle relie les quartiers de Kerlédé et du Petit-Maroc en passant par le secteur de Sunderland et la Gare. Elle permet de connecter au centre-ville et au front de mer, les quartiers Ouest et Nord de Saint-Nazaire (Petit Caporal – Ile du Pé - Prézégat – Berthauderie – Robespierre) et de desservir de nombreux équipements culturels (centre EOL, base sous-marine, le VIP, Cinéville, Cinéma Jacques- Tati, Théâtre Simone-Veil), des secteurs d’évènements (Solitaire du Figaro, Festival Les Escales) et la Place du Commando.

Les spécificités des lignes hélYce

En tant que lignes de bus « à haut niveau de service », les lignes hélYce proposent :

  • une amplitude élargie et une fréquence augmentée, avec un service pouvant s’étendre de 5h à 23h en semaine ; un bus toutes les 10 minutes à/vers Montoir-de-Bretagne et à/vers Trignac, contre 20 minutes auparavant ; un bus toutes les 5 minutes entre la Gare SNCF et Plaisance-Coubertin.
  • Une régularité des temps de parcours. Aux carrefours, les bus hélYce bénéficieront de couloirs d’approche qui garantiront leur régularité.
  • Des stations accessibles. Tous les 450 à 500 mètres, les lignes seront ponctuées de stations hélYce, accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Des axes de voirie partagés, entièrement réaménagés à la fois pour faire passer les bus et pour permettre la circulation des vélos et des piétons. Ces axes seront plantés et végétalisés pour une meilleure qualité de vie et de paysage.

La CARENE a fait le choix de bus électriques dès 2025

Pour répondre à l’enjeu de transition écologique et énergétique, la CARENE Saint-Nazaire agglomération a opté pour une motorisation pour ses autobus dite « propre ». Après avoir étudié plusieurs technologies comme le gaz issu de la méthanisation bio-GNV et l’hydrogène, la collectivité a fait le choix d’équiper le réseau de bus électriques à batteries. Pour faire fonctionner les 3 lignes hélYce, la collectivité va faire l’acquisition de 40 autobus électriques pour fin 2025. Le remplacement des bus actuels se fera progressivement jusqu’en 2035.

Le choix d’une motorisation électrique à batterie présente quatre atouts :

  • le « zéro émission », avec un bruit réduit et des plus faibles émissions de gaz à effet de serre (pas de combustion, polluants limités) ;
  • la fiabilité des véhicules, soit la garantie de la capacité des industriels à proposer des véhicules pour répondre aux besoins de la CARENE  dès 2025 ;
  • une énergie produite localement, avec les projets de centrales photovoltaïques en cours sur le territoire (Menée Lambourg à Trignac, Cuneix à Saint-Nazaire…) ;
  • des coûts de fonctionnement maîtrisés, le choix d’une autoproduction vise à maîtriser les coûts et à les adapter aux marchés mondiaux.

Un dépôt de bus agrandi
Pour stationner et pour entretenir ces nouveaux bus, le dépôt de bus de la Stran, situé derrière le Théâtre Simone-Veil à Saint-Nazaire, sera agrandi et aménagé pour s’intégrer dans le paysage urbain. Sa centralité permet d’importantes économies de temps et d’énergie.  

Des bras de chargement (pantographes) seront installés pour permettre d'alimenter les quarante bus électriques à batteries du réseau hélYce.

hélYce + : 4 objectifs visés

  • Construire une agglomération plus durable. En proposant aux usagers une alternative crédible à la voiture, hélYce + participe à réduire les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire.
  • Renforcer la desserte des bassins de vie et d’emplois. Le renforcement de l’offre hélYce se fera en priorité dans la partie la plus dense de l’agglomération en termes d’habitat, d’emplois, d’équipements et de commerces. Plus de la moitié de la population et des emplois seront desservis par une ligne hélYce.
  • Permettre de mieux connecter les villes et les quartiers. hélYce + conjugue augmentation des fréquences de passage des bus et meilleure connexion des villes et des quartiers.
  • Contribuer à embellir le cadre de vie des secteurs traversés. Dans les secteurs traversés, hélYce + offre l’opportunité d’améliorer la qualité des rues et des trottoirs, de planter des arbres et de la végétation, de créer de nouveaux cheminements…

Des espaces publics renouvelés

L’arrivée des lignes hélYce + s’inscrit en cohérence avec différents projets d’aménagement urbain et paysager du territoire. La commune de Trignac a lancé un grand projet d’aménagement des espaces publics de son centre-ville et poursuit la requalification du quartier de Certé (ZAC Océane Acacias). À Montoir-de-Bretagne, le parc d’activités de Cadréan est en plein développement. La sortie du Pont de Saint-Nazaire jusqu'au giratoire de Cadréan sera requalifiée avec une intégration des vélos et des piétons. À Saint-Nazaire, le passage des lignes hélYce s’inscrit dans le projet urbain global, une ambition maritime & littorale.

Le déploiement du projet hélYce+ comprend donc également des aménagements des espaces publics et voiries qui feront la part belle au végétal et permettront la cohabitation des différents modes de mobilité.

Un projet concerté avec les habitant·es de l’agglomération

La CARENE – Saint-Nazaire Agglomération organise une concertation préalable réglementaire. Il s’agit à la fois d’informer et d’associer les habitant·es, les acteur·rices économiques et associatifs au projet hélYce+ via plusieurs temps d’échange et de contribution proposés. La concertation se déroulera du 25 avril au 15 juillet 2022.

Les sujets de la concertation

  • Le réaménagement des espaces publics sur les axes hélYce et le partage de l’espace entre les différents modes de déplacement ;
  • Les conditions nécessaires pour favoriser le passage d’un mode de transport à l’autre ;
  • Les accès aux sites de loisirs, aux commerces, aux équipements ;
  • Les accès vers les bassins d’emplois ;
  • Les services à développer pour favoriser l’usage des transports en commun.

Les outils pour s’informer et participer

À partir du 25 avril, un dossier de concertation, des registres papier et un questionnaire seront à disposition au sein des 10 mairies de l’agglomération et au siège de la CARENE. Une exposition présentant le projet sera également visible sur ces lieux. En ligne, un site web dédié au projet peut être consulté à partir du 22 avril sur : helyceplus.fr


Des temps d’échanges et de rencontres

  • 3 réunions publiques sont organisées : lundi 2 mai à 18h30, à Montoir-de-Bretagne – salle Bonne Fontaine ; mardi 3 mai à 18h30, à Saint-Nazaire – Alvéole 12 (base sous-marine); mercredi 4 mai à 18h30, à Trignac – salle René Vautier
  • Une quinzaine de rencontres sont programmées tout au long de la concertation. Le programme sera disponible sur helyceplus.fr
  • Un forum hélYce est proposé le samedi 18 juin pour faire le point sur toutes les thématiques du projet.
  • Des ateliers seront animés auprès d’entreprises (zone de brais, ZIP - Cadréan - Altitude) entre mi-mai et mi-juin.

Le calendrier prévisionnel du projet

-    2022 : concertation, sélection de la maîtrise d’œuvre et phase d’études.
-    Juin 2023 : début des travaux d’aménagement des voiries et des espaces publics.
-    2024-2025 : travaux du dépôt bus.  
-    Jusqu’à mi-2025 : acquisition de nouveaux systèmes d’information voyageurs et travail sur l’offre de mobilité numérique (application mobilité).
-    Fin 2025 : livraison des 1ers bus électriques et mise en service des trois lignes hélYce+.  

Le coût du projet  

97 millions d’euros est le coût total du projet hélYce+. Ce montant comprend les études, les travaux, la construction du dépôt et l’acquisition des bus. La CARENE Saint-Nazaire agglomération est le principal financeur du projet. Le budget est notamment constitué par le versement mobilité perçu auprès des entreprises du territoire de plus de 11 salariés. L’État a accordé une subvention de 4,44 M € au projet au titre du 4e appel à projets TCSP (Transports Collectifs en Site Propre). D’autres subventions seront sollicitées.

Les acteurs du projet

La CARENE Saint-Nazaire Agglomération est le maître d’ouvrage du projet hélYce+.
L’ADDRN – l’Agence d’urbanisme de la région de Saint-Nazaire, accompagne la collectivité dans la réalisation des études sur l’insertion urbaine des lignes hélYce.
La Stran – Société des transports de l’agglomération nazairienne, exploite le réseau de bus de l’agglomération, dont les lignes hélYce, pour le compte de la CARENE.
Le projet hélYce fait également appel à deux maîtrises d’œuvre pour réaliser le projet :
le BEAU – le Bureau d’étude aménagement et urbanisme de la Ville de Saint-Nazaire, et
le groupement de maîtrise d’œuvre externe qui conçoit et suit la réalisation du projet. Il comprend plusieurs compétences : paysagiste, urbaniste, bureaux d’études voirie et ingénierie des transports, hydraulique, stationnement, approche environnementale.
Les communes de Trignac, Montoir-de-Bretagne et Saint-Nazaire participent à la réalisation du projet hélYce+, en particulier dans l’aménagement des espaces publics sur leur territoire.
L’État, enfin, octroie une subvention dans le cadre de l’appel à projets « Transports Collectifs en Site Propre ».

Le Comité des partenaires de la mobilité est également associé au projet hélyce +. Il est composé des 10 communes de la CARENE, CAP’Atlantique, le Syndicat Mixte des Transports de la presqu’île de Guérande, les représentants des chambres consulaires, des associations d’entreprises et d’entreprises du territoire, les représentant·es d’associations d’usagers ou d’habitant·es et est consulté avant toute évolution de l’offre de mobilité.

Le mot des Élus

"La création de la ligne hélYce a été un gros succès. Le développement de ce réseau de bus à haut niveau de service, avec notre opérateur la Stran, est un projet de territoire, une pierre angulaire de notre démarche globale d’aménagement au service des habitantes et habitants de l’agglomération."                David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de la CARENE - Saint-Nazaire Agglomération

"Ce projet ambitieux illustre notre volonté commune de rendre accessible à toutes et tous notre littoral et ses plages en desservant Kerlédé, Saint-Marc et le Petit-Maroc tout au long de l’année, d’offrir une alternative crédible à la voiture pour les parcours du quotidien grâce à sa fréquence et de tisser un réseau structurant de pistes cyclables en parallèle des lignes hélYce afin de permettre des trajets sécurisés.
Les mobilités sont au service de notre projet de territoire pour façonner un territoire agréable, accessible et sûr. Ce sera aussi l’occasion de repenser le réseau Stran afin de le rendre plus performant pour les communes et les quartiers non desservis par hélYce, pour éviter une agglomération à deux vitesses."   Christophe Cotta, vice-président de la CARENE en charge des mobilités et président de la Stran