- Agglomération, Environnement

Milieux aquatiques : l'Agglomération s'engage pour préserver ces territoires fragiles et ressources pour l'avenir

Paysage de Brière - © Martin Launay - Ville de Saint-Nazaire - Agrandir l'image, .JPG 333Ko (fenêtre modale)
Paysage de Brière - © Martin Launay - Ville de Saint-Nazaire

Brière, Brivet, zones humides…, la CARENE se mobilise pour préserver ces territoires fragiles et ressources pour l’avenir.

Avec plus de 20 000 hectares de zones humides, dont 15 600 hectares sur le territoire de la l’Agglomération de Saint-Nazaire, le Parc naturel régional de Brière est l’une des plus grandes zones humides de France. Attractive pour la faune sauvage, elle représente aussi bien une halte de choix pour de nombreuses espèces d’oiseaux qu’un refuge riche d’habitats pour la loutre par exemple. La Brière, également remarquable pour sa flore, dispose d’écosystèmes riches et complexes entre tourbières, roselières, prairies inondables, canaux ou grandes étendues d’eau.

L’Agglomération de Saint-Nazaire a très tôt compris la nécessité de préserver cet environnement unique, proche de l’Océan Atlantique et de la Loire qui bordent son
territoire. La collectivité s’est fortement investie dans la structuration puis la gouvernance du Parc régional naturel de Brière mais aussi dans celle du Syndicat mixte du bassin
versant du Brivet. L’enjeu est de taille : il s’agit, sur un espace habité, cultivé, très attractif et partie intégrante d’un bassin industriel dynamique, de préserver et de promouvoir une biodiversité exceptionnelle et d’assurer une gestion responsable de l’eau, tant en terme de préservation de la ressource que de prévention des inondations.

En 2020, l’Agglomération de Saint-Nazaire s’est doté d’un Plan Climat Air Energie, qui, coordonné à son Plan local d’Urbanisme Intercommunal et à son Plan de Déplacements
Urbains fixe des objectifs ambitieux à l’échelle de son territoire pour les prochaines années. Un cadre qui va permettre à la collectivité de mobiliser tous les moyens nécessaires pour mener à bien sa transition écologique et préserver ses atouts naturels exceptionnels.

 

A télécharger : le dossier de presse sur la gestion des milieux aquatiques