Covid-19 / Reprise d’activité : Saint-Nazaire et son Agglomération en ordre de marche

Ville de Saint-Nazaire, Martin LAUNAY

Mise à jour le 13 mai à 14h

 

À partir de ce lundi 11 mai, les services de la Ville de Saint-Nazaire et de l’Agglomération accueillant du public reprennent progressivement leur activité, avec des modalités adaptées pour garantir à  toutes et tous, le respect des règles sanitaires et les distances physiques entre les personnes. 

La Ville comme la CARENE ont pu réagir rapidement à la crise en cours, notamment parce que des plans de continuité avaient été préparés bien avant l’annonce officielle du confinement. Sous la conduite de la cellule de gestion de crise, les élu·es et les services ont organisé la mise en œuvre de ces plans permettant la mise en œuvre des services publics de première nécessité. Une anticipation qui a également permis de se concentrer sur de nombreuses questions d’actualité et les difficultés soulevées par cette situation inédite. 

Pour David Samzun, « Les questions et difficultés soulevées ne disparaîtront cependant pas avec le déconfinement. Saint-Nazaire et son agglomération bénéficient d’un tissu économique de premier plan, d’une industrie forte basée sur une richesse humaine et des savoir-faire de qualité. Cette crise sanitaire qui a engendré un arrêt de nos activités nous a montré la nécessité de préserver nos outils de production avec l’appui d’un État stratège, coordinateur et encourageant la collaboration des secteurs privé et public. Cette crise en exposant crûment nos fragilités est aussi une incitation à la résilience et au respect de l’environnement. 
Face aux incertitudes qui accompagnent cette nouvelle étape de la crise sanitaire du Covid19, je crois que nous sommes prêts. Pas simplement en tant que Maire, responsable des services publics locaux. Je crois que nous n’avons jamais cessé d’être prêts, collectivement, pour affronter les défis qui nous attendent. L’ampleur des réflexions et des projets engagés en matière de transition énergétique sur notre territoire font de Saint-Nazaire un avant-poste au service de la stratégie industrielle de la France.»

La Ville de Saint-Nazaire et l’Agglomération sont donc engagées non seulement sur la remise en service progressive du service public mais travaillent d’ores et déjà à l’adaptation de certains dispositifs en accompagnement de cette reprise pour les habitant·es et les acteurs socio-économiques.
 

 

Une gestion de crise dans le respect de la vie démocratique 

Une gestion de crise dans le respect de la vie démocratique

Dès le début de la crise sanitaire, la collectivité s’est organisée pour garantir la continuité du service public, se donner les moyens d’une action publique réactive et s’assurer que l’information soit permanente et bien partagée. 

  • Tous les jours, en visioconférence, une cellule de crise composée d’une quinzaine de personnes se réunit autour du maire-président (adjointe en charge des personnels, adjointe en charge de la petite enfance, adjoint à la tranquillité publique et à l’éducation et l’adjoint.e de permanence dans l’ordre du tableau, cabinet, directeurs généraux des deux collectivités, directrices générales adjointes et directeurs généraux adjoints en lien avec les problématiques traitées).
  • Chaque jeudi, le maire échange avec les président.es de groupes politiques et toutes les semaines un compte-rendu de toutes les décisions et faits de la semaine est envoyé aux membres du Conseil municipal. 
  • Au niveau de l’Agglomération, une conférence des maires se déroule chaque semaine.
  • Les échanges sur la situation, les réponses aux questions, l’écoute des préoccupations et des propositions sont ainsi garanties, dans le respect de la vie démocratique locale et des droits de l’opposition.

Le prochain conseil municipal se déroulera le 12 juin. Les conditions techniques restent à préciser.
 

Les atouts de Saint-Nazaire pour faire face à la crise

Pour sortir de cette crise, le territoire peut s’appuyer sur une dynamique entre public et privé qui a fait ses preuves.

« En tant que Nazairiennes et Nazairiens, nous n’avons jamais cessé d’être prêts à affronter demain. Nous n’avons jamais été une ville qui se repose sur ses lauriers. Nous sommes les enfants d’une histoire originale, parfois tourmentée, toujours passionnante et passionnée. Saint-Nazaire reste une jeune ville en devenir, une ville disposant de nombreux atouts face aux défis contemporains, ceux d’avant la crise sanitaire et ceux que celle-ci ne manquera pas de révéler ». 
David Samzun, maire de Saint-Nazaire et 
président de la CARENE Saint-Nazaire Agglomération 

 

  • Les finances saines de la Ville et l’Agglomération, moyennant néanmoins de vrais efforts d’arbitrages politiques, permettront de renforcer le soutien aux politiques sociales.
  • Le travail engagé avec les acteurs industriels autour de la démarche "Territoire d’industries" a porté tous ses fruits. La liste des enjeux et des dossiers structurants a été établie en partenariat, il convient maintenant que l’État et les collectivités dégagent les crédits nécessaires au lancement de ces nouvelles aventures industrielles, notamment au service de la transition énergétique. Le maire de Saint-Nazaire, David Samzun,  appelle « l’État français et les autorités européennes à mesurer le caractère aventureux de la vente des Chantiers de l’Atlantique à Fincantieri et appelle à ce que les projets d’actionnariat local aboutissent sans tarder. ».
  • L’ampleur des réflexions et des projets engagés en matière de transition énergétique sur le territoire font de Saint-Nazaire et son agglomération un avant-poste au service de la stratégie industrielle de la France. Dans la perspective du futur plan de relance national, nous adressons un courrier adressé au Premier ministre insistant sur les enjeux des filières EMR et sur la nécessaire transition énergétique de l’industrie, notamment sur les nouvelles propulsions. Le territoire fera valoir, aux côtés des industriels, les atouts et la créativité nazairienne dans le cadre de la prochaine "Biennale de la Transition énergétique", prévue l’an prochain.
  • La collaboration engagée sur les questions d’emploi et de formation avec les intercommunalités autour du salon Trajectoire permettra d’accompagner au mieux celles et ceux qui vont affronter un marché de l’emploi et des carrières perturbées. Cette collaboration devrait être étendue à l’ensemble des questions touchant à l’emploi et le président de l’Agglomération souhaite proposer aux EPCI voisins de prendre part à la gouvernance de la Conférence permanente pour l’emploi qui donne une grande satisfaction aux acteurs depuis sa mise en place à l’échelle de Saint-Nazaire Agglomération / la CARENE. À court terme, un travail est engagé avec ces mêmes EPCI pour réaliser un diagnostic par l’addrn de l’impact du Covid sur le tissu économique du bassin d’emplois pour engager une réflexion commune pour un nouveau plan de relance.
  • Le plan centre-ville qui a vocation à ramener des habitantes et à soutenir l’attractivité commerciale continuera d’être déployé.
  • Le travail engagé autour du réseau des Audacity Awards et du CIL qui permet de repérer et d’accompagner les jeunes entrepreneur.es dans tous les domaines sera davantage valorisé afin de favoriser l’émergence de nouveaux produits et de nouveaux services. Un travail régulier est dans le même temps engagé avec le CiL depuis le début de la crise pour les entreprises en pépinières.

Ville de Saint-Nazaire, Christian Robert

Organiser la solidarité et soutenir les plus fragiles

La solidarité envers les habitant.es avec la distribution des masques grand public à Saint-Nazaire

  • 280 000 masques barrières en coton certifiés AFNOR UNS2, lavables et réutilisables 50 fois ont été commandés auprès de deux fournisseurs français à Rezé et Montluçon par la CARENE et ses dix communes avec le soutien du Département de Loire-Atlantique. 
  • Deux masques seront distribués à chaque habitant.e des dix communes. 
  • La distribution des masques va commencer cette semaine à Saint-Nazaire. La totalité des masques n’ayant pas encore été livrée, la distribution sera progressive et s’étalera jusqu’à fin mai.

Les modalités de distribution sont les suivantes : 

  • Un acheminement via La Poste pour les foyers nazairiens référencés par la taxe d’habitation, en commençant par les personnes les plus fragiles, les personnes âgées.
  • Les dotations envoyées par la poste devraient correspondre au mieux de la composition familiale du foyer, y compris pour les masques enfants (6-12 ans). Le Premier ministre a cependant rappelé que le port du masque est prohibé pour les enfants en classe maternelle et qu’il n’est pas recommandé compte tenu des risques de mauvais usage à l’école élémentaire.
  • Les foyers qui n’auraient pas le nombre de masques correspondant à la composition de leur famille recevront dans le courrier d’accompagnement les modalités pour faire une demande de complément. Le réassort interviendra dès que possible, et une distribution finale interviendra par ailleurs fin mai pour les oublis.

Des mesures sanitaires à respecter

Des mesures sanitaires à respecter

Conformément au plan progressif de déconfinement défini par l’État, le respect des règles sanitaires reste en vigueur :

  • Respect des gestes barrière : se laver les mains régulièrement, respect d’une distance physique de sécurité d’au moins 1mètre, tousser ou éternuer dans son coude, saluer sans se serrer la main et sans embrassade
  • Le port du masque est obligatoire dans les transports collectifs et recommandé dans l’espace public ou dans les lieux recevant du public
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits.

Ce sont les conditions qui s’imposent à nous pour continuer à lutter contre la propagation de ce virus et ne pas risquer que de nouvelles mesures viennent de nouveau restreindre leur accès.

La solidarité envers les plus fragiles

Depuis le début de la crise, Ville et Agglomération mettent en œuvre des dispositifs spéciaux permettant de venir en soutien des plus fragiles et d’atténuer les effets du confinement et de la cessation d’activité pour les personnes comme pour les acteurs socio-économiques.

Afin que celles et ceux qui sont seules, agées, ou démunies ne soient pas laissées de côté, la Ville de Saint-Nazaire et son CCAS, en partenariat avec les associations de solidarité, se sont mobilisées très tôt pour maintenir des services essentiels pour l’accès à l’aide alimentaire ou à l’hébergement. La Ville s’est impliquée à leurs côtés et a maintenu les aides à la subsistance et à l’hygiène du CCAS et en a étendu l’accès aux bénéficiaires du Département et à la Mission locale de l’Agglomération nazairienne.

Dès le mardi 17 mars, la Ville a réuni les associations œuvrant pour l’accueil de jour, l’aide alimentaire et l’hébergement d’urgence pour garantir l’accès aux premières nécessités. La Ville a fait don aux associations caritatives des denrées périssables de la restauration scolaire.

Elle s’est assurée auprès de l’État, avec le concours de l’association Anef Ferrer et de l’Association Solidarités et Créations (ASC), que chaque personne à la rue identifiée puisse avoir un hébergement au centre Blanchy ou à l’hôtel. Les personnes sont hébergées et nourries dans le respect des règles de confinement imposées par le gouvernement.

Pour parer à toute situation, la Ville a également mis à disposition de l’ASC un gymnase permettant d’accueillir d’autres personnes et notamment de proposer des douches.

•    L’accueil du CCAS
–    Depuis lundi 30 mars, le CCAS est ouvert au public toute la journée du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h.
–    Pour les personnes domiciliées, le retrait du courrier a été et reste maintenu au CCAS. Prendre contact au préalable le 02 40 17 19 99
–    Le CCAS propose également à ceux qui en ont besoin de  charger les téléphones portables.
–    Semaine du 18 mai : retour aux horaires habituels : lundi-vendredi 8h30-12h00 / 13h30-17h00, sauf jeudi matin : fermeture au public.

•    Pour les personnes âgées
–    L’accueil téléphonique du CLIC Pilot’âge est maintenu (02 40 17 19 20) du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h. 
–    Le contact téléphonique régulier auprès de toutes les personnes isolées identifiées via le dispositif du Plan Canicule et de toutes les personnes adhérentes au site d’animation du CCAS est poursuivi. Prise en charge des personnes âgées par le Centre pour les urgences.
–    Silène met en place une cellule d’appels téléphoniques pour les plus âgés de ses locataires afin de maintenir un lien. Plus d’informations : Silène & Vous – 02 53 48 44 44.
•    Contre les violences faites aux femmes 
–    Les actions menées sont maintenues avec une permanence téléphonique assurée par les associations soutenues par la Ville pour la lutte contre les violences faites aux femmes. Le 3919 (Violences Femmes Info), ouvert 7 jours sur 7, et en cas d’urgence le recours systématique au 17. 
–    Les appartements d’urgence financés par la Ville ont été mobilisés via l’association Solidarité estuaire pour l’accueil de femmes victimes de violences. Numéro d’astreinte : 06.07.98.15.41

•    Le Carrefour des solidarités et les associations (Le Secours Populaire, La Croix Rouge Française, L’Espoir au cœur, Les Restos du cœur) poursuivent l’organisation de plusieurs distributions alimentaires et services aux plus démunis.

•    Logement : aide au paiement du loyer
La CARENE, Nantes Métropole et le département de Loire-Atlantique proposent une aide au paiement des loyers pour les locataires en difficulté.
–    Pour faire une demande d’aide au paiement du loyer, les locataires d’un logement social doivent contacter leur bailleur social qui étudiera leur dossier et les pièces justificatives. Contact Silène : 02 53 48 44 44 ou par mail : psr_aidecovid@silene-habitat.com
–    Les personnes locataires d’un habitat privé, contact via le numéro vert  0800 711 044 ou par mail aideauloyer@adil44.fr

•    Des « chèques cantine » pour soulager les familles 
–    La Ville de Saint-Nazaire a attribué des « chèques cantine » aux familles – sur la base du quotient familial – dont les enfants sont inscrits à la cantine.
–    Ce sont au total 2 309 familles et 3 387 enfants qui sont au concernés par ce dispositif, soit 65% des enfants qui déjeunent à la cantine des écoles de Saint-Nazaire. 
–    D’une valeur globale de 100 € par enfant, utilisables dans les commerces alimentaires partenaires. 
–    Cette aide représente un engagement de près de 340 000 € pour la collectivité et son CCAS. 
–    Exceptionnelle, elle pourra être renouvelée en fonction des modalités de déconfinement qui seront arrêtées par l’État et tant que la cantine scolaire ne sera pas accessible. 

La solidarité envers les associations : soutenir et accompagner ces acteurs essentiels de la vie locale et de la solidarité 

Les associations de Saint-Nazaire sont toutes, à des degrés divers, impactées par la lutte contre le Coronavirus et la période de confinement. Pour les soutenir et les accompagner, la Ville met en place plusieurs mesures : 

  • Un mail unique et dédié pour leur permettre d’informer sur leur situation et faire part de leurs questions et de leurs besoins : vieassociative@mairie-saintnazaire.fr
  • Des subventions exceptionnelles pour les associations en difficulté du fait du confinement. Le dépôt des demandes est possible dès maintenant sur le portail des associations : associations.saintnazaire.fr
  • Aucun frais pour les évènements organisés par les associations dans les équipements de la Ville et annulés du fait du confinement. Les arrhes déjà versées seront remboursées.
  • En cas de difficultés de trésorerie : sur demande, la Ville de Saint-Nazaire accélère le versement des acomptes des subventions.
  • Exonération totale de loyers pour les associations en difficulté hébergées par la Ville ou la CARENE, pendant toute la durée de la crise sanitaire. 

Un fonds exceptionnel pour soutenir le secteur sportif 

La Ville de Saint-Nazaire met en place un fonds exceptionnel de soutien aux associations sportives. L’objectif est de permettre de pérenniser les structures associatives fragilisées et de préserver les emplois. 

Cette aide prend plusieurs formes : 

  • Les subventions versées pour des projets annulés restent acquises à l’association.
  • Une avance de subvention peut être accordée pour l’aide à l’emploi des clubs de compétition (avance subvention 2021)
  • Le versement du montant de subvention de fonctionnement 2020 est garanti, pour la part des déplacements en compétition, lors du calcul de la subvention de fonctionnement 2021. 
  • Une aide exceptionnelle de fin de saison ou au démarrage de la saison suivante peut être accordée dans le cas d’une baisse significative de l’activité traditionnelle depuis le 15 mars, entrainant une perte de recettes (prestations, adhésions, partenaires …) non compensée par une baisse de dépenses (déplacements, …) ou de l’annulation sans report possible d’un ou plusieurs évènements, rencontres sportives, manifestations de bienfaisance et autres actions d’animation prévues à Saint-Nazaire entrainant une perte significative des recettes (entrées, buvette, partenaires…) non compensée par une baisse de dépenses non engagées.

Pour toute information et prises de rendez-vous : leprovosth@mairie-saintnazaire.fr et un numéro d’information : 02 44 73 44 88 

L’événementiel et la culture : les contrats honorés 

Le secteur de l’événementiel et de la culture sont particulièrement impactés par la crise du Covid-19. Par nature, publics et souvent avec des jauges importantes, les événements culturels sont, majoritairement contraints au report voire à l’annulation pure et simple. 

Afin de soutenir ces secteurs et ses acteurs, associatifs ou non, la collectivité a déjà indiqué que les contrats engagés par la Ville de Saint-Nazaire pour les événements à venir seront honorés afin de soutenir la trésorerie des artistes et des compagnies. 

Dans le contexte de la situation sanitaire exceptionnelle qui impacte particulièrement leur activité, la Ville de Saint-Nazaire s’emploie à apporter des solutions concrètes et efficaces pour accompagner les acteurs culturels. Elle s’associe à la Ville de Nantes et au Département pour créer un fonds de soutien.

 

 

istock

Soutenir l’activité économique du territoire : tous les leviers activés pour soulager et accompagner les entreprises et commerces

La réouverture des marchés alimentaires

Afin de faire vivre les marchés, lieux essentiels d’approvisionnement,  dès le début du confinement, la Ville a organisé les conditions sanitaires de la tenue des marchés. Le maire de Saint-Nazaire a obtenu du Préfet une dérogation pour maintenir ouverts les deux marchés couverts, les Halles du centre-ville et de Méan-Penhoët. 

Pour soutenir les commerçants et permettre aux habitant.es d’accéder à des produits locaux de grandes qualités, la diversité de l’offre a été assurée et un partenariat avec Terroir44 a permis à des producteurs locaux d’y commercialiser leurs produits.

Les marchés de Saint-Nazaire ont rouvert progressivement et reprendront selon leurs jours habituels à partir du 11 mai

  • Halles centrales : ouverture habituelle les mardis, vendredis et dimanches
  • Méan-Penhoët : ouverture habituelle mercredi et samedi
  • Bouletterie : ouverture habituelle le mercredi
  • Pertuischaud : ouverture habituelle le jeudi
  • Saint-Marc : ouverture habituelle le jeudi et le dimanche 

La reprise des chantiers publics

Le rôle des collectivités locales comme acteurs de l’investissement public est important pour les entreprises locales. La reprise là-aussi s’organise progressivement.

166 marchés publics ouverts (Ville de Saint-Nazaire et CARENE) 
–    120 dossiers Ville de Saint-Nazaire et son CCAS
–    46 dossiers CARENE  

À titre d’illustration, pour les travaux des bâtiments, le taux de reprise est de  50 % pour la Ville de Saint-Nazaire, soit la moitié des marchés de la Ville.
Un tiers des entreprises qui n’ont pas repris leur activité sont prêtes mais se trouvent bloquées par la co-activité et par l’arrêt d’un autre corps de métier. 
 

Soutien aux entreprises locales

En complément des dispositifs mis en place par l’État et la Région Pays de la Loire, la CARENE et la Ville de Saint-Nazaire ont pris plusieurs mesures pour accompagner autant que possible les entreprises pendant cette période de crise. 

  • Exonération ou report de loyers pour les petites entreprises et les associations en difficulté hébergées dans le patrimoine public, pendant toute la durée de la crise sanitaire. 
  • Exonération totale de taxes pour les commerçants, artisans, restaurateurs et hôteliers situés à Saint-Nazaire et dans l’incapacité d’exercer leur activité du fait de la crise sanitaire, jusqu’à la fin de la crise. 
  • Mobilisation de la CARENE et de la Ville de Saint-Nazaire dans la mise en œuvre des marchés publics. 
  • Pour les petites entreprises en difficulté et à leur demande, report pour la durée de la crise des charges dues à la CARENE au titre de la fourniture d’eau potable et du traitement des eaux usées.  
  • Abondement au fonds de résilience à hauteur de 300 000 euros avec le département de Loire-Atlantique et la région des Pays de la Loire avec le soutien de la Banque des territoires : une aide pour les entreprises de moins de 10 salariés, non éligibles au Fonds de solidarité national (FNS) et dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas un million d’euros hors taxes. Il s’agit d’une avance remboursable forfaitaire de 3500 à 10 000 €, sans contrepartie bancaire exigée.

Commerces : aider les commerçants à maintenir et développer les contacts avec leur clientèle

Soutenir les commerçants en boutique 
Afin de permettre aux commerçants de l’agglomération de Saint-Nazaire de garder le contact avec leurs client.es, la CARENE a relancé son initiative née d’un partenariat avec La Poste : Mavillemonshopping, un site de e-commerce pour les petits commerçants. La CCI a retenu cette initiative pour la déployer au niveau départemental.
Elle a par ailleurs fortement soutenu des initiatives indépendantes comme Petitscommerces.com et Monbistrot.fr.

Soutenir l’attractivité du centre-ville
La Ville de Saint-Nazaire poursuit son effort et maintient la gratuité du stationnement jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire en juillet prochain.
La Ville annonce d’ores et déjà que les bars et restaurants, lorsqu’ils pourront être à nouveau reprendre leur activité, auront la possibilité d’augmenter leur surface de terrasse afin d’accueillir les clients dans les meilleures conditions. 
 

Ville de Saint-Nazaire, Martin Launay

Organiser la vie quotidienne et reprendre ses marques

Le lundi 11 mai marque le début du déconfinement. Si de très nombreuses questions restent posées tant dans l’organisation du service public que de la manière dont les particuliers, entreprises, associations vont pouvoir affronter cette période critique, la Ville de Saint-Nazaire comme son Agglomération sont en ordre de marche pour assurer une reprise d’activité dans les meilleures conditions possibles. Une première mesure qui bénéficie à toutes et à tous est la possibilité de profiter de nouveau de nos espaces publics.

Ouverture des espaces publics et du littoral 

Le maire de Saint-Nazaire a sollicité auprès de la Préfecture la réouverture des 20 plages, des sentiers côtiers et l’autorisation de pratiquer des activités nautiques. 

Ainsi, le parc paysager et le Bois-Joalland seront ouverts comme le skate park. Le front de mer sera également accessible et aménagé en un seul sens de circulation pour les voitures afin de dégager une voie pour les circulations à vélo. Le sentier douanier sera ouvert mais en sens unique. Une boucle de retour est prévue dans les petites rues, ce qui permettra de découvrir un patrimoine largement méconnu.

Modalités 

  • Les plages de Saint-Nazaire seront de nouveau accessibles à partir de la réceptiuon de l’arrêté dérogatoire. L’accès sera autorisé de 8h à 21h.
  • L’accès aux sentiers littoraux se fera en sens unique pour éviter tout croisement : sens de circulation Est – Ouest (retour par les voies parallèles), affichage de panneaux aux différentes entrées – sorties, affichage d’une proposition de 5 boucles.
  • 3 tronçons resteront fermés en mai et juin pour sécurisation suite aux intempéries : Bonne Anse, Trebezy et Virechat.

Les activités nautiques vont également pouvoir reprendre progressivement en mer et au bois Joalland dans le respect des règles sanitaires en vigueur dans cette première phase de déconfinement.

Les parcs et jardins sont de nouveau ouverts au public.

Pour des raisons sanitaires, les jeux pour enfants comme ceux du centre-ville, du parc paysager ou encore le parcours du Bois-Joalland restent interdits. 

À noter que ces ouvertures s’accompagnent toutefois de restrictions, conformément au plan progressif de déconfinement défini par l’État avec notamment, l’interdiction de rassemblement pour les groupes de plus de 10 personnes. 

La plage de la Courance ouverte au 15 juillet

Afin de permettre à RTE de poursuivre et finaliser les travaux de raccordement du futur parc éolien l’accès à la plage de la Courance sera fermé jusqu’au 15 juillet. Cette fermeture prolongée est rendue nécessaire pour la protection des promeneurs et des baigneurs. À l’ouverture de la plage le poste de secours sera déporté vers l’accès Val de Courance.

L’organisation des transports publics

La mobilité est un autre enjeu de cette sortie de confinement. Cette mobilité doit nécessairement s’adapter au contexte que nous vivons.

La Stran, l’opérateur de transports de la CARENE n’a jamais cessé son activité de transport pendant la crise avec depuis le 18 mars et peut s’appuyer sur l’expérience acquise pendant ces semaines passées. L’opérateur de transport a assuré la continuité totale de la desserte des 10 communes de la CARENE. La Stran a par ailleurs réalisée 7j/7 et 24 h/24 un service de transport à la demande pour le personnel soignant et assimilés de la Cité sanitaire et de 7 EPHAD liés ; une prestation maintenue jusqu’au 31 mai.

Les consignes suivantes sont appliquées dans les véhicules : désinfection régulière et constante des bus, port du masque obligatoire, occupation d’un siège sur deux afin de garantir une distanciation physique, signalétique visuelle et sonore adaptées.

  • Les transports urbains

– À partir de ce lundi 11 mai, l’offre de service correspond à 75 % de l’offre habituelle sur toutes les lignes avec une amplitude de 5h30 à 22h00 (niveau de prestation supérieur à la moyenne nationale). 
– Adaptation d’ici début juin de l’offre en fonction de la fréquentation réelle. 
– La vente de titres de transport à bord des bus est suspendue jusqu’au 30 juin.

  • Les transports scolaires

La Stran est en capacité d’assurer les circuits scolaires pour les primaires avec une reprise progressive les 13, 14 et 18 mai pour différentes communes de la CARENE :
– Saint-André-des-Eaux et Trignac : 13 mai
– Saint-Nazaire et La Chapelle des marais : 14 mai 
– Donges et Montoir-de-Bretagne : 18 mai
Selon les comptages à venir, sur la base de 25 scolaires au maximum par car, et selon l’éventuelle disponibilité des véhicules de transports collectif, adaptation des dessertes en cours de semaine du 18 mai.

  • Location vélYcéo : réouverture du service le 11 mai, activité à 100%.

La Stran a pris différentes dispositions concernant les abonnements annuels et mensuels (bus, vélo et stationnement) : suspension des prélèvements, allongement de la durée d’abonnement etc…

Transport et mobilité : donner le choix du mode de transport

En plus de la gratuité des stationnements en centre-ville jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, les mesures d’hygiène dans les bus, la collectivité a saisi l’opportunité de cette période contrainte pour accélérer le déploiement de son plan vélo. Des bandes cyclables provisoires vont être ainsi matérialisées dans les prochaines semaines sur de nombreux sites. Par ailleurs, en février dernier, la CARENE commandait 600 vélos électriques de plus. 220 étant déjà réservés, la collectivité relance dès maintenant une commande.

Vers une réouverture progressive des écoles et des crèches

  • Une organisation pensée école par école :

Après de nombreux échanges avec les représentants des parents d’élèves et les services, la Ville de Saint-Nazaire, en accord avec l’Éducation Nationale, a décidé de poser la date du 14 mai comme objectif de réouverture des écoles. Si les conditions d’accueil des enfants ne sont pas jugées satisfaisantes par la Ville de Saint-Nazaire et les directions scolaires, l’ouverture pourra être décalée.
– En école élémentaire, les classes concernées sont celles de CP à CM2
– En école maternelle seules les grandes sections reprendront la classe. La rentrée des petites et moyennes sections n’est pas envisageable pour le moment. 
– L’accueil périscolaire sera ouvert dès 7h30 le matin et l’après-midi de 15h30 à 18h30. Les activités habituelles du temps-péri-éducatif (TPE) ne reprendront pas. De 15h30 à 16h30, ce temps sera remplacé par un accueil périscolaire classique. Cette heure ne sera pas facturée aux familles.

 

  • Un service de repas froids gratuits à partir du 18 mai

– Les cantines ne pourront rouvrir leurs portes pour le moment. 
– Les 14 et 15 mai, les parents devront fournir un panier pique-nique. Du 18 au 29 mai, la Ville de Saint-Nazaire fournira à tout le monde des paniers repas qui ne seront pas facturés aux parents 
– Dans les deux cas, les enfants pourront déjeuner dans les salles de classe.

 

  • Pour les crèches, une reprise progressive 

– Deux crèches ouvriront leurs portes le 14 mai : la maison du Petit Prince et l’Ile aux trésors. En fonction des demandes, les Petites canailles seront ouverts. Le redémarrage est progressif en raison du protocole sanitaire impose qui impose une limitation du nombre d’enfants au sein des locaux : groupe de 10 enfants.
– La priorité sera donnée aux familles monoparentales dont le parent travaille et aux familles dont les deux parents doivent reprendre leurs activités professionnelles. Les familles sont contactées cette semaine par les services de la Ville de Saint-Nazaire. 
– En cas d’impossibilité d’accueillir l’enfant/les enfants, une attestation sera fournie aux parents.

 

  • Les centres de loisirs

Une réouverture est envisagée le 20 mai et sera réservée aux enfants scolarisés. L’organisation est en cours de calage. Toutes les réservations déjà faites par les familles pour les mercredis du 13 mai au 1er juillet 2020 sont annulées sans pénalités.
 

Maintien de la garde d’enfants pour les personnels mobilisés

Dès le 19 mars, un dispositif de garde a été mis en œuvre par l’Éducation Nationale avec la Ville de Saint-Nazaire. Ce dispositif est aujourd’hui maintenu. Les parents mobilisés par la crise sanitaire sont invités à se rapprocher de l’école de leur(s) enfant(s). Un service spécifique pour les 0-3 ans (non scolarisés) est également déployé dans la crèche hospitalière pour les enfants du personnel de la cité sanitaire et dans un équipement de la Ville de Saint-Nazaire pour les enfants des autres personnels mobilisés). Contacts: 06 45 24 89 15 ou 06 45 24 89 19.
 

Les services de l’Hôtel de Ville et de la CARENE

Les services de la Ville de Saint-Nazaire et de l’Agglomération accueillant du public reprennent progressivement leur activité, avec des modalités adaptées pour garantir à  toutes et tous, le respect des règles sanitaires et les distances physiques entre les personnes. 

  • Il est cependant demandé de privilégier autant que possible appels téléphoniques et prises de rendez-vous. 
  • Respect des gestes barrière, port du masque recommandé, 6 usagers maximum accueillis simultanément à l’intérieur des locaux.
  • Pour toute question sur le fonctionnement des services municipaux et de l’agglomération, un seul numéro : 02 40 00 38 28. Il est également possible d’utiliser les formulaires de contact en ligne.

Accueil du public Ville de Saint-Nazaire : Hôtel de Ville, mairies annexes, espace famille : accueil téléphonique. 

Accueil du public CARENE : l’accueil est ouvert au siège de la CARENE, rue du Commandant l’Herminier, à partir du 11 mai. Horaires d’ouverture : 8h30 – 12h30 / 13h30 – 18h du lundi au vendredi.

État-civil
jJusqu’au 25 mai, pas de changement par rapport au confinement :
– Ouvert pour les actes administratifs impératifs uniquement sur rendez-vous, déclarations d’état-civil (naissance, décès et mariage in extremis), traitement des dossiers de décès, inhumation ou crémation.
– Carte d’identité – Passeports : aucune remise de passeport ou de carte d’identité ne peut pour l’instant être réalisée. Le délai de trois mois sera prorogé pour que ces remises puissent se faire après la levée du confinement.
A partir du 25 mai : 
– Retour aux horaires habituels
– Ouverture des Mairies-annexes à mi-temps

CCAS
Semaine du 11 mai : pas de changement par rapport au confinement.
Semaine du 18 mai : retour aux horaires habituels (lundi-vendredi 8h30-12h00 / 13h30-17h00, sauf jeudi matin : fermeture au public)

Police municipale
Semaine du 11 mai : reprise des horaires classiques (avec fin de service comme en période basse saison : 20h15 au lieu de 22h00)

Urbanisme 
Ouvert pour les démarches d’urbanisme règlementaire 
Accueil à l’hôtel de Ville ouvert pour le dépôt des permis de construire, autorisation de travaux et autres actes du droit des sols (CU, PA, DP…). 
Pour les autres motifs dont les demandes de renseignements, le contact se fera par mail ou par téléphone.

Médiathèque de Saint-Nazaire : à partir du 2 juin : réouverture de la boite de retours 24h/24h, emprunts sur rendez-vous (de type « drive »),rétablissement des réservations en ligne de documents. Fin juin : réouverture des bibliothèques.

Conservatoire : fermeture jusqu’à la fin de la saison.Poursuite des enseignements à distance.

Grand café : ouverture à partir du 27 mai 

Le Théâtre Simone-Veil, le cinéma Jacques-Tati et le VIP restent fermés jusqu’à nouvel ordre, les salles de diffusion et de création n’ayant pas l’autorisation d’ouvrir. 

Les équipements sportifs, dont les piscines, restent fermés selon consignes sanitaires de l’ARS.

Les équipements touristiques 
La reprise d’activité n’est pas envisageable avant le mois de juin au plus tôt, plus vraisemblablement juillet. 
Un conseil interministériel sur le tourisme devrait se tenir le 14 mai et précisera le calendrier et les recommandations. 

Eau et assainissement 
Réouverture le 11 mai des 3 accueils téléphonique et physique : au Siège et pour les sites des Ecossiernes et du Plessis.
Tous les services fonctionnent sur le terrain : raccordements, branchements neufs et contrôles de branchements, relève de compteurs

Amélioration de l’Habitat 
Réouverture des permanences « Amélioration de l’habitat », uniquement sur rendez-vous :
– pour les propriétaires occupants : les mardis et vendredis matins
– pour les copropriétaires, les jeudis après-midis 
– pour les travaux de prévention à la vulnérabilité vis-à-vis des risques techno et littoral, les vendredis après-midis 

Déchets et déchèteries
La collecte des déchets : 
– La collecte d’ordures ménagères n’a jamais été interrompue, l’activité se poursuit donc selon les modalités habituelles. 
– La collecte des bacs jaunes a repris depuis le lundi 4 mai.
Déchèteries
– Du 11 mai au 23 mai les horaires d’ouverture seront adaptés : ouverture de 9h30 à 17h30 sans interruption du lundi au samedi et sur toutes les déchèteries. 
La végèterie de Saint-André-des-Eaux sera ouverte aux horaires habituels
À partir du 25 mai reprise des heures et jours d’ouverture habituels.  
 

Revenir en haut de page