Commande record dans l’éolien en mer. « Notre industrie locale se réinvente »

La sous-station-électrique du parc éolien en mer de Saint-Nazaire.
Les Chantiers de l’Atlantique ont fourni la sous-station-électrique du parc éolien en mer de Saint-Nazaire. Elle récupère l’électricité produite par les éoliennes pour pouvoir la réinjecter dans le réseau terrestre après en avoir augmenté la tension. © Martin Launay.

En visite aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a annoncé jeudi 2 mai, la commande de sous-stations électriques pour trois parc éoliens en mer.  La réaction de David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de Saint-Nazaire Agglomération.

« Alors que l’activité des Chantiers déclinait, à Saint-Nazaire, nous avons su miser et compter sur la capacité de notre industrie locale à se réinventer au service de la transition énergétique : elle a su décliner le savoir-faire d’exception de ses salariés, celui de travailler sur des formats XXL et dans des conditions hors normes pour développer de nouvelles compétences autour de l’éolien offshore.

A l’époque, nous avions eu raison de croire en notre capacité à trouver une solution collectivement, pour le développement économique, l’emploi et l’attractivité de notre territoire. Et je m’en félicite car aujourd’hui, les Chantiers de l’Atlantique sont une véritable fierté nationale. Et cette nouvelle commande de sous-station électrique de plusieurs milliards d’euros le démontre.

C’est une réelle fierté pour nous Nazairiennes et Nazairiens d’avoir eu une intuition hors-norme en décidant de soutenir la création d’une filière d’éolien en mer, et d’accueillir le premier parc éolien en mer au large de nos côtes.

Je tiens à remercier de nouveau et à adresser toutes mes félicitations aux femmes et aux hommes des Chantiers de l’Atlantique et de leurs partenaires qui ont rendu cela possible. « 

David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de Saint-Nazaire Agglomération

Revenir en haut de page