Grève dans les cantines scolaires : des propositions concrètes faites aux agents

Ce lundi 10 octobre, Céline Paillard, adjointe au maire chargée des Ressources humaines, a reçu une délégation de 10 agent·e·s grévistes.

 

En introduction, elle a rappelé l’attachement de tout·e·s à la qualité du service public et a reconnu l’importance de leur rôle dans l’accueil des scolaires, le midi. Dans un contexte social et économique difficile pour tout le monde, les familles, tant au niveau de leur organisation avec leurs employeurs que de leurs finances, les enfants, aussi, elle a redit sa volonté que le mouvement ne perdure pas, d’autant qu’il est entendu.

Sur les différentes problématiques soulevées et notamment, sur le régime indemnitaire, la Ville a ré expliqué les raisons pour lesquelles elle ne peut donner satisfaction aux agent·e·s ; la prime demandée étant encadrée par une règlementation très précise qui exclut les métiers des offices scolaires.

Pour autant, soucieuse de poursuivre le dialogue social avec ses agent·e·s, la Ville a fait des propositions avec un calendrier précis. Céline Paillard salue la qualité des échanges avec les agent·e·s. Elle espère, au regard des propositions concrètes qu’elle a portées au nom de la Ville, dans l’intérêt général, le leur, celui des familles et des enfants, la reprise du travail dans les restaurants scolaires, le plus vite possible.
 

 

Revenir en haut de page