Fermetures à venir des bureaux de poste L’Immaculée et Saint-Marc : la réaction de David Samzun

Le 26 avril 2024, j’exprimais mon opposition à la décision de fermeture de La Poste de Donges.

Aujourd’hui, face aux menaces de fermetures des bureaux de Poste des quartiers de l’Immaculée et de Saint-Marc à Saint-Nazaire, je veux redire avec force que je m’oppose aux décisions de La Poste qui mettent un coup de canif dans le contrat social de la vie de proximité, notamment dans nos villes moyennes ! Alors que le contexte économique, social et géopolitique entraîne le repli sur soi, à l’échelle de nos communes, je veux que chaque quartier de la ville conserve son dynamisme. Et je m’y emploie car nous faisons le choix de vivre dans un lieu qui permet de créer des liens sociaux, d’échanger et de partager tout au long de sa vie et dès le plus jeune âge. 

Ce qui favorise ce vivre ensemble auquel je tiens, ce sont autant les aménagements de l’espace public, sportifs et culturels, maisons de quartier, mairies annexe que les équipements structurants comme les crèches, les écoles, les accueils de loisirs, les espaces jeunes, … des espaces naturels préservés et revégétalisés pour que La ville Jardin au bord de l’océan améliore notre cadre de vie à toutes et tous. Et pour y parvenir, nous avons aussi besoin de commerces et de services de proximité, comme les bureaux de la Poste ouverts aux Nazairiennes et aux Nazairiens, y compris dans les quartiers.

Cette énième décision de fermeture devrait questionner le gouvernement sur les engagements de La Poste, tellement l’institution s’éloigne des valeurs et des principes du service public de proximité pour ne devenir qu’un service au public répondant à la seule logique de marché.

Je ne m’y résous pas !

David Samzun, maire de Saint-Nazaire
Revenir en haut de page